Congrès canadien du travail

 Syndicat fondé à l'automne 1940 par la fusion du Congrès pancanadien du travail et de la section canadienne du Congrès des organisations industrielles. Pendant 16 ans, le Congrès canadien du travail (CCT) est au premier plan des activités et de l'organisation syndicales au Canada.

Congrès canadien du travail

Syndicat fondé à l'automne 1940 par la fusion du Congrès pancanadien du travail et de la section canadienne du Congrès des organisations industrielles. Pendant 16 ans, le Congrès canadien du travail (CCT) est au premier plan des activités et de l'organisation syndicales au Canada. Comptant à ses débuts quelque 77 000 membres, il voit ses effectifs atteindre les 360 000 en 1956, quand il fusionne avec le CONGRÈS DES MÉTIERS ET DU TRAVAIL DU CANADA pour former le CONGRÈS DU TRAVAIL DU CANADA. Les SYNDICATS INDUSTRIELS internationaux au Canada figurent parmi ses groupes affiliés : les travailleurs des abattoirs, de l'acier, du bois, de l'automobile et du vêtement; les mineurs, les électriciens ainsi que les travailleurs des mines, des usines et des fonderies, de même que plusieurs grands syndicats nationaux dirigés par la Fraternité canadienne des travailleurs des chemins de fer. Le président de celle-ci, Aaron MOSHER, dirige aussi le CCT bien que le vrai pouvoir soit entre les mains du secrétaire-trésorier, Pat CONROY, un nationaliste convaincu qui démissionne en 1951 par suite d'un désaccord avec certains des chefs des syndicats internationaux.

Le CCT est plus dynamique que son homologue, le CMTC, qui est un SYNDICAT DE MÉTIERS, et organise des milliers d'ouvriers non qualifiés, exploit jugé impossible par la plupart des experts du monde du travail. En 1945, le CCT s'allie officiellement à la Co-operative Commonwealth Federation (CCF) et bon nombre de ses leaders se présentent aux élections provinciales ou fédérales. De plus, après la Deuxième Guerre mondiale, le Congrès est le premier à expulser de ses rangs les syndicats d'obédience communiste. Voix du syndicalisme industriel canadien, le CCT joue un rôle important dans les affaires politiques et économiques du pays.