David Barrett

David Barrett, O.C., O.B.C., 26e premier ministre de la Colombie-Britannique, de 1972 à 1975, député fédéral de 1988 à 1993, député provincial de 1960 à 1983, travailleur social (né le 2 octobre 1930 à Vancouver; mort le 2 février 2018 à Victoria, Colombie-Britannique). David Barrett a dirigé le premier gouvernement du Nouveau Parti démocratique de Colombie-Britannique, un mandat court mais prolifique avec plus de 400 projets de loi adoptés en trois ans. Le gouvernement Barrett a créé l’Insurance Corporation of British Columbia, l’Agricultural Land Reserve et le programme provincial PharmaCare. David Barrett a été la première personne d’origine juive à devenir premier ministre au Canada.

Jeunesse et début de carrière

Issu d’une famille ouvrière juive, David Barrett poursuit des études universitaires aux États-Unis en philosophie (Université de Seattle) et en travail social (Université de Saint Louis), puis revient en Colombie-Britannique en 1957 pour travailler au Haney Correctional Institute. Il remporte un siège pour la Co-operative Commonwealth Federation dans l’élection provinciale de 1960, il est réélu sous la bannière du Nouveau Parti démocratique en 1963, 1966 et 1969, puis il devient chef du parti provincial en 1969 quand son adversaire, Tom Berger, ne réussit pas à se faire réélire.

Premier ministre de Colombie-Britannique

Le NPD remporte l’élection du 15 septembre 1972. Le nouveau gouvernement entreprend de nombreuses réformes, dont un moratoire sur la conversion des terres agricoles, une taxe de redevance sur l’exploitation minière, la mise en place d’un puissant conseil des relations de travail ainsi qu’une expansion du secteur public. De courte durée mais prolifique, le gouvernement Barrett adopte plus de 400 projets de loi en trois ans et crée l’Insurance Corporation of British Columbia, l’Agricultural Land Reserve et le programme provincial PharmaCare.

L’opposition à la prodigalité législative du gouvernement et le déclin des revenus permet au Crédit social de renverser le gouvernement Barrett en 1975. David Barrett revient dans l’Assemblée législative de Colombie-Britannique à l’occasion de l’élection partielle de 1976 et demeure chef de l’opposition. Il quitte son poste de chef du NDP provincial après une autre défaite dans une élection générale en mai 1983.

En 1984, il devient animateur d’une émission de radio à Vancouver.

Député fédéral

À la fin de 1986, Dave Barrett annonce qu’il briguera un siège à la Chambre des communes dans la prochaine élection fédérale. En 1989, il est élu député fédéral de la circonscription d’EsquimaltJuan de Fuca.

Après la démission d’Ed Broadbent, Dave Barrett se porte candidat à la chefferie du NPD fédéral dans le Congrès à la direction de 1989, mais il est défait par Audrey McLaughlin. Pendant la campagne, Dave Barrett soutient que le parti doit se concentrer sur l’aliénation de l’Ouest plutôt que sur les soucis du Québec, ce qui met en colère le député néo-démocrate québécois Phil Edmonston, qui menace de démissionner si Dave Barrett devient chef.

Pendant son mandat de député, Dave Barrett est critique du NPD pour le commerce (1989-1994) et le commerce international (1991-1992). Il perd son siège devant le candidat réformiste Keith Martin en 1993.

Importance et postérité

Orateur émouvant et agréable, Dave Barret est devenu populaire auprès du public britanno-colombien grâce à son style décontracté. Après s’être retiré de la vie politique, il a continué à donner des conférences sur les affaires courantes. Il a été nommé officier de l’Ordre du Canada en 2005 et membre de l’Ordre de la Colombie-Britannique en 2012. Il est mort de la maladie d’Alzheimer le 2 février 2018 à Victoria, en Colombie-Britannique.