Denis Gougeon

Denis Gougeon, compositeur, professeur, est né le 16 novembre 1951 à Granby, au Québec.

Gougeon, Denis
(photo de Jean-Guy Thibodeau)

Denis Gougeon, compositeur, professeur, est né le 16 novembre 1951 à Granby, au Québec. Denis Gougeon est reconnu comme un des compositeurs les plus prolifiques, les plus versatiles et les plus importants au Canada. Il a composé plus de 100 œuvres, dont de la musique pour instruments solo, chant, musique de chambre, orchestre, théâtre, ballet et opéra. LeCentre de musique canadienne, auquel il est associé, a décrit sa musique comme « accessible, dynamique, énergique et mélodique à la fois. » Il a remporté plusieurs prix et distinctions, dont un prix Juno et quatre prix SOCAN.

Études et début de carrière

Denis Gougeon apprend seul la théorie musicale et comment jouer de la guitare en utilisant la méthode de Carcassi à l’âge de 15 ans. Après avoir terminé sa première année au Cégep de Sherbrooke, il est muté à l’École Vincent-d’Indy où il obtient un diplôme en guitare et un baccalauréat en musicologie. Il suit des cours privés donnés par André Prévost et il étudie sous sa direction à l’Université de Montréal où il obtient un baccalauréat en musique en 1978 et une maîtrise en composition sous la direction de Serge Garant en 1980.

Œuvres

Plusieurs solistes, ensembles et institutions au Canada et à l’étranger demandent à Denis Gougeon de composer pour eux. Il écrit Dialogues (1981) pour la percussionnisteMarie-Josée Simard, Ludus (1980) pour l’ensemble Répercussion, Argile (1983) pour Vancouver New Music Society (VNM), Éternité (1985) pour sa femme Marie-Danielle Parent, soprano, et pour l’Orchestre métropolitain. Il compose Heureux qui, comme... (1987) pour la Société de Musique Contemporaine du Québec (SMCQ) et Jardin secret (1989) pour l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM).

En tant que membre de Groupe des sisses avec Walter Boudreau, Michel-Georges Brégent, Michel Gonneville, Alain Lalonde et John Rea, Denis Gougeon participe à la création des œuvres collectives La Folia (1984) et Musique des jardins sans complexe (1987). Rhombus Media utilise la composition Musique des jardins sans complexe dansle film de court métrage Fanfares (1994), qui présente un portrait du Groupe des sisses.

En 1989, Denis Gougeon crée l’opéra de chambre An Expensive Embarrassment, commandée et présentée en première par la Compagnie d’opéra canadienne. Son ballet, Emma B., est présenté par Munich Opera et par Bayerisches Staatsballett de Munich en 1999. L’année suivante, Norwegian National Ballet présente son œuvre de danse, intitulée Liaisons dangereuses, à Oslo. Le Centre national des Arts à Ottawa commande Quelqu’un va venir en 2002. Denis Gougeon compose Alice au pays des merveilles pour l’Arsenal à musique en 2002 et ARTE! pour le 100e anniversaire de l’Orchestre symphonique de Québec en 2003. Clere Vénus, qui figure sur l’album de musique de Denis Gougeon, produit par Radio-Canada en 2003, et l’opéra Hermione et le temps sont commandés pour le 60e anniversaire du Conservatoire de Musique et d’art dramatique du Québec en 2003.

En 2010, le Nouvel Ensemble Moderne (NEM) le charge de créer Mutation. En 2011, Le Quatuor Molinari lui commande Ah quelle beauté!, pièce pour quatuor à cordes et acteur. Denis Gougeon écrit Coups d’archet pour le 15eanniversaire de l’ensembleI Musici de Montréal en 1998. Cette œuvre a un grand succès, c’est pourquoi l’ensemble lui demande de composer une autre œuvre pour son 30e anniversaire en 2013. L’Esprit Orchestra de Toronto célèbre son 30e anniversaire la même année et lui commande TUTTI! pour commémorer l’événement.

Style et approche

Denis Gougeon se décrit comme compositeur « intuitif », soucieux de faire passer le contenu émotif de sa musique. Denis Gougeon reconnaît être influencé par Claude Vivier et d’autres compositeurs français de musique instrumentale du XXe siècle. Il aime composer des œuvres surtout pour des interprètes particuliers qu’il considère comme de « merveilleux ambassadeurs » de la musique.

« Il y a une signature dans ce que je fais » — dit Gougeon, « mais c’est sans doute aux musicologues de la définir… J’essaie d’inclure dans ma musique tout ce qu’il faut pour qu’elle ne se dévoile pas entièrement du premier coup. Je travaille beaucoup pour que les choses semblent être simples, tout en fournissant aux interprètes une matière qui les enthousiasme. Pour moi, il est là le bonheur, dans cette relation privilégiée avec les interprètes, quand je vois cette lueur dans leurs yeux, ou dans ceux de mes étudiants en composition, quand ça marche! Pour moi, c’est l’essentiel ».

Affiliations

Denis Gougeon est directeur de la société de concerts d’avant-garde Événements du neuf de 1982 à 1990, professeur de composition invité à l’Université McGill de 1986 à 1987 et chargé de cours à l’Université de Montréal de 1985 à 1988. Il est chroniqueur à l’émission Musiques actuelles de 1984 à 1985 à la radio de Radio-Canada. En 1989, Denis Gougeon devient premier compositeur permanent de l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM). Il occupe ce poste jusqu’en 1992. Il est aussi membre de la Ligue canadienne des compositeurs et compositeur agréé du Centre de musique canadienne.

En 2001, Denis Gougeon retourne pour enseigner à l’Université de Montréal. Parmi ses étudiants, mentionnons Analia Llugdar, Mathieu Lavoie, Simon Bertrand, Pierre Michaud, André Cayer et Ashot Ariyan.

Distinctions honorifiques

Denis Gougeon reçoit un prix Juno, deux prix Opus du Conseil québécois de la musique, le Grand Prix du Concours international Festival Présences qui se tient à Shanghai, quatre prix Jan V. Matejcek de la SOCAN comme compositeur canadien le plus joué à la radio et aux concerts. En acceptant le prix en 2002, Denis Gougeon demande publiquement à la CBC de « ne pas nous décevoir » et « d’investir davantage dans la musique de concert au Québec ».

Le piano muet, un enregistrement collaboratif de conte pour enfants écrit par Gilles Vigneault et la trame sonore de Denis Gougeon (lancé par Atma/Fides en 2002), remporte le Coup de Coeur de l’Académie Charles-Cros en 2003. Ce conte musical est présenté partout au Québec. En 2013-2014, il y a une Série Hommage consacrée à Denis Gougeon organisée par la SMCQ.

Une version de cet article a été publiée originalement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.

Prix

Canada Music Citation, Ligue canadienne des compositeurs (1977)

Deuxième prix de musique chorale (Berceuse), Société Radio-Canada — Concours radiophoniques (1980)

William Saint Clair Low, CAPAC (1981)

Prix Opus du compositeur de l’année,Conseil québécois de la musique (2000)

Prix Jan V. Matejcek de la SOCAN (2001, 2002, 2003, 2007)

Médaille du jubilé de la Reine, décernée par le gouverneur général du Canada (2002)

Coup de Coeur (Le piano muet), Académie Charles-Cros (2003)

Composition classique de l’année (Clere Vénus), prix Juno (2007)

Grand Prix du Concours international Festival Présences de Shanghai, Toy (Music Box) (2010)

Prix Opus de la création de l’année (Mutation), Conseil québécois de la musique (2012)


Liens externes