Eccles, William John

William John Eccles, historien (Thirsk, Yorkshire, Angl., 17 juill. 1917). Diplômé de l'U. McGill, Eccles enseigne aux universités du Manitoba (1953-1957) et de l'Alberta (1957-1963) avant d'être nommé professeur d'histoire à l'U. de Toronto où il enseigne jusqu'en 1983.

Eccles, William John

William John Eccles, historien (Thirsk, Yorkshire, Angl., 17 juill. 1917). Diplômé de l'U. McGill, Eccles enseigne aux universités du Manitoba (1953-1957) et de l'Alberta (1957-1963) avant d'être nommé professeur d'histoire à l'U. de Toronto où il enseigne jusqu'en 1983. Il a surtout le mérite d'avoir réveillé l'intérêt des Canadiens anglais pour l'histoire du Canada sous le régime français. Avec son premier livre, Frontenac, The Courtier Governor (1959), il se révèle un révisionniste important. Dans ses ouvrages ultérieurs, Canada Under Louis XIV, 1663-1701 (1964), The Canadian Frontier, 1534-1763 (1969), France in America (1972) et Essays on New France (1987), il développe sa vision originale de la première société canadienne.

Selon Eccles, à ses débuts, le Canada français est en grande partie façonné par les valeurs de la noblesse française du XVIIe siècle, forte de son appartenance à la classe seigneuriale et à l'élite militaire. Dans chacune de ses oeuvres subséquentes, il déploie sa vision de la spécificité de la société canadienne sur une toile de plus en plus grande. Il refuse que son nom soit mis en candidature comme futur membre de la SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA, mais cet organisme lui décerne néanmoins la médaille Tyrrell en 1979 pour sa contribution à l'écriture de l'histoire du Canada.