École Nationale de l'Humour

L'École Nationale de l'Humour (ÉNH) est fondée par Gilbert Rozon en 1988.

Parcours

L'École Nationale de l'Humour (ÉNH) est fondée par Gilbert Rozon en 1988. Ayant constaté l'engouement du public québécois pour les spectacles humoristiques qu'il avait mis sur pied à travers le Festival Juste pour rire, Gilbert Rozon décide de répondre aux besoins de formation des nouveaux humoristes qui n'avaient alors aucune école pour apprendre à faire rire. Dès sa fondation, sa direction est confiée à Louise Richer.

Ce n'est qu'en 1992 que l'École Nationale de l'Humour réussit à faire reconnaître son premier programme de formation professionnelle Création humoristique .La profession d'humoriste est, dès lors, institutionnalisée. Quelques années plus tard, pour les auteurs humoristiques, l'École mettra sur pied son programme Écriture humoristique. Ces deux programmes mènent à l'obtention d'une attestation d'études collégiales. Ce sont des artistes de l'humour qui dispensent les cours, qui sont particulièrement axés sur la pratique et où prime l'encadrement individualisé de l'étudiant.

Notons que l'ÉNH offre aussi des ateliers préparatoires ou de loisir, cours du soir donnés non pas pour obtenir un diplôme mais plutôt comme loisir; on propose aussi de la formation continue aux artistes professionnels qui désirent se perfectionner de même que de la formation sur mesure pour l'entreprise afin d'offrir un créneau nouveau, une nouvelle approche aux directions d'entreprises.

En 1993, l'ÉNH devient autonome, se séparant ainsi du Groupe Juste pour Rire. Elle est dès lors dirigée par une conseil d'administration dont Gilbert Rozon demeure le président et Louise Riche, la directrice générale. On y retrouve aussi des représentants de différents médias de même que certains du milieu des affaires, des artistes et des représentants de l'industrie culturelle et de la publicité.

Les changements technologiques, les débouchés dans le monde du travail de plus en plus différents et l'évolution du monde de l'humour ont poussé l'ÉNH à adapter les contenus de ses programmes. Mais l'ÉNH demeure tout de même unique en son genre; grâce à son type de formation où les propos racistes, la vulgarité et le sexisme ne sont pas admis, l'artiste en herbe peut y développer sa pleine capacité à faire rire.

Récompenses et honneurs

Au fil des ans, après avoir diplômé au-delà de 400 auteurs et humoristes depuis son ouverture, l'École Nationale de l'Humour s'est mérité plusieurs prix.

En 2003, lors de son 15e anniversaire, l'Olivier exceptionnel de l'année lui est remis à l'occasion du Gala Les Olivier.

Dans un tout autre ordre, pour l'aménagement remarquable de ses nouveaux locaux, l'Ordre des architectes du Québec remet Le Prix D'Excellence à l'École en 2004.

Pour la magnifique tournée de ses finissants en 2006, le Festival Juste pour Rire lui rend hommage en lui attribuant une Mention spéciale dans la catégorie « Révélation de l'année ».

Sa directrice générale et pédagogique de l'École Nationale de l'Humour, Louise Richer, a, quant à elle, reçu le Prix Reconnaissance UQAM de la faculté des sciences humaines en 2010 pour la qualité exceptionnelle de son parcours professionnel.

Au fil des ans, les diplômés de l'École Nationale de l'Humour sont très souvent honorés lors des différents Galas (Artis, Jutra, Gémeau ou Les Olivier). Le « paysage de l'humour » a évolué au Québec grâce aux diverses formations offertes à l'ÉNH. Sa renommée dépasse nos frontières et donne au Québec une expertise hors du commun.