Énergie solaire



\u00c9nergie solaire
L'usine de p\u00e2tes et papiers MacLaren \u00e0 Masson, au Québec. Des panneaux solaires sont utilisés pour obtenir une eau préchauffée (photo de Jim Merrithew).

Énergie solaire

L'énergie solaire est le rayonnement électromagnétique (comprenant les lumières infrarouge, visible et ultraviolette) libéré par les réactions thermonucléaires dans le noyau du soleil. L'énergie solaire est la source de toute forme d'ÉNERGIE consommée par les humains, sauf dans quelques exceptions telles que l'ÉNERGIE NUCLÉAIRE et l'ÉNERGIE GÉOTHERMIQUE. Les formes d'énergie indirectes comprennent l'HYDROÉLECTRICITÉ, l'énergie thermique des océans, l'ÉNERGIE MARÉMOTRICE et l'ÉNERGIE ÉOLIENNE. Le soleil alimente aussi le procédé de la photosynthèse, la source initiale de l'énergie contenue dans la BIOMASSE, la TOURBE, le CHARBON et le PÉTROLE. Cependant, on réserve habituellement l'expression « énergie solaire » à la partie de l'énergie rayonnée par le soleil et utilisée dans un but particulier grâce à des dispositifs créés par l'homme.

On fait une distinction plus poussée entre les systèmes solaires « actifs » et les systèmes solaires « passifs » : les premiers captent l'énergie grâce à des dispositifs mécaniques (par exemple, des collecteurs sur le toit ou des miroirs focalisants); les seconds intègrent des principes liées au soleil (par exemple, dans la conception d'immeubles à fenêtres tournées vers le sud) sans système mécanique particulier. La plupart des statistiques sur l'énergie ne considèrent que les systèmes d'énergie solaire actifs et minimisent donc grandement l'importance de l'énergie solaire. L'énergie solaire active ne constitue qu'une minuscule fraction de l'énergie consommée au Canada, mais certaines études prévoient qu'elle pourrait satisfaire jusqu'à 5 p. 100 des besoins énergétiques du pays en 2025.

La faible intensité et la grande variabilité de l'énergie solaire active ont restreint sa consommation au Canada. La plupart des applications exigent que l'énergie soit concentrée en quantités suffisantes et qu'un système permette de l'emmagasiner (ou qu'une source d'énergie auxiliaire prenne la relève) lorsqu'il fait nuit ou que le ciel est nuageux. Des technologies ont été créées pour cela mais, jusqu'à maintenant, la plupart d'entre elles sont trop coûteuses et trop peu éprouvées pour une utilisation à grande échelle. Au Canada, les principales applications de la technologie de l'énergie solaire sont le chauffage ambiant et le chauffage domestique de l'eau ainsi que le séchage des récoltes et du bois.

Des cellules photovoltaïques sont utilisées dans certaines régions reculées du Canada pour alimenter les émetteurs radio et les aides à la navigation, mais leur coût trop élevé empêche de les utiliser à grande échelle. Ces cellules servent aussi dans de nombreux dispositifs électroniques grand public tels que les calculatrices et les montres. D'autres pays ont conçu des systèmes solaires produisant de la vapeur pour faire fonctionner des génératrices électriques classiques, mais le Canada n'exploite pas cette voie. Aux latitudes nordiques, la ressource solaire varie trop d'une saison à l'autre pour qu'on exploite les nombreuses applications mises au point ailleurs. Au nord du CERCLE ARCTIQUE, le soleil reste en effet au-dessous de l'horizon durant certaines périodes hivernales.

L'avenir

Le soleil fournit de l'énergie solaire à toutes les régions du Canada. La consommation directe de cette énergie ambiante réduit de beaucoup les besoins en systèmes coûteux et inefficaces de transport et de distribution. Les immenses zones reculées du Canada, où le prix de l'énergie non renouvelable classique est élevé, offre des possibilités de mise au point et d'utilisation de nombreuses technologies solaires rentables. Bien que le soleil fournisse sans cesse une énergie gratuite, le coût en capital de l'équipement de captage est élevé; toutefois, si on le compare au coût marginal des sources classiques, il est moindre. De simples systèmes de chauffage passif n'augmenteraient le coût des immeubles que de 1 à 5 p. 100.

Habituellement, la récupération des frais d'exploitation initiaux des systèmes actifs grâce aux économies de carburant ne se fait qu'au bout de plusieurs années. Tant que ses structures de soutien économiques n'égaleront pas celles des sources d'énergie classiques, l'énergie solaire aura du mal à faire sa place de manière concurrentielle sauf dans les endroits reculés ou dans certaines petites applications. Cependant, une fois le système installé, le coût de livraison de l'énergie est stable et à l'abri des fluctuations commerciales des ressources énergétiques non renouvelables classiques. Associée à la Société internationale d'énergie solaire, la Société d'énergie solaire du Canada est une organisation technique nationale. Elle encourage la sensibilisation relative aux aspects de la consommation de l'énergie solaire et la diffusion de l'information sur cette énergie. L'Association des industries solaire du Canada est un regroupement de fabricants qui fait la promotion de son développement industriel.


En savoir plus

Lecture supplémentaire

  • J.F. Kreider and F. Kreith, Solar Energy Handbook (1979).

Liens externes