Ensemble Arion

Ensemble Arion. Fondé en 1981, ce quatuor montréalais composé de Claire Guimond (flûte baroque), Chantal Rémillard (violon baroque), Betsy MacMillan (viole de gambe) et Hank Knox (clavecin) se spécialise dans le répertoire des 17e et 18e siècles.

Ensemble Arion

Ensemble Arion. Fondé en 1981, ce quatuor montréalais composé de Claire Guimond (flûte baroque), Chantal Rémillard (violon baroque), Betsy MacMillan (viole de gambe) et Hank Knox (clavecin) se spécialise dans le répertoire des 17e et 18e siècles. À l'origine, le ténor Edmund Brownless fait partie du groupe. Séduit par une cantate d'André Campra dans laquelle le mythe d'Arion est raconté, l'ensemble adopte ce nom. Arion offre une série annuelle de concerts et se produit régulièrement sur les ondes de la SRC. À partir de 1984, il se distingue aussi lors de concerts donnés à travers le Canada. Il fait ses débuts européens en 1984 lors du Concours international de Bruges. En 1989, il effectue une tournée au Mexique et, durant l'été 1990, il entreprend une deuxième tournée européenne. En 2000, l'ensemble donne des spectacles dans les provinces des Prairies canadiennes, ainsi que dans les provinces Maritimes, sur la côte est des États-Unis et en Europe (avec un spectacle au SouthBank Centre à Londres).

Sa série de concerts à Montréal présente aussi des ensembles et des solistes invités. On peut ainsi entendre, entre autres, le Quatuor Kuijken de Belgique, Sequentia de Cologne, ainsi que la basse Michel Ducharme, le baryton Max van Egmond, les sopranos Danièle Forget, Valérie Kinslow, Suzie LeBlanc et Agnès Mellon, la flûtiste Marion Verbrüggen, les contreténors Matthew White et Daniel Taylor, la violoniste et chef d'orchestre Monica Huggett et les chefs d'orchestre Jaap ter Linden, Hervé Niquet, Stephen Stubbs et Barthold Kuijken.

Depuis le milieu des années 1990, même s'il se produit toujours sous forme de quatuor avec les quatre membres d'origine, comme il l'a fait pendant plus de 20 ans, le quatuor Ensemble Arion s'agrandit pour former un orchestre baroque, invitant des chefs d'orchestre pour sa série de concerts, ses tournées et ses projets d'enregistrement.

L'ensemble Arion fait plus de 20 enregistrements et reçoit de nombreux prix et récompenses : deux trophées Félix (ADISQ) en 2003 dans les catégories solistes et ensembles de chambre, et un International Handel Recording Prize (UK) pour Handel : Love duets (ATMA 2002 - ACD 2 2260). Arion gagne aussi le prix OPUS en 2003 de l'enregistrement de l'année (attribué par le Conseil Québécois de la Musique dans les catégories médiévale, renaissance et baroque) et une distinction pour le disque de musique ancienne de l'année en 2004 (attribué par Opus Magazine pour son enregistrement de 2003 sur early-music.com Maria, Madre di Dio - EMCCD 7757).

Arion reçoit le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts de Montréal et de la fondation Musicaction.

Discographie

Entre Paris et Versailles : Leclairc, Hotteterre, Guillemain; 1985; Collegium Records Col-8508.

Costello, Cima, Couperin et autres : Verbrüggen fl; 1987; Titanic TI-177 (CD).

Telemann Quatuors parisiens : 1988; CBC Musica Viva MVCD-1040.

Voir aussi DISCOGRAPHIE des Petits chanteurs du Mont-Royal.

Bibliographie

Natalie BOISVERT, « L'Ensemble Arion: dépoussiérer la musique ancienne », Music McGill, 20 (été 1989).


Lecture supplémentaire

  • Boisvert, Natalie. 'L'Ensemble Arion: dépoussiérer la musique ancienne,' Music McGill, 20, Summer 1989