Épidémiologie

L'épidémiologie est la branche de la médecine qui étudie la répartition et les causes des maladies touchant la population d'un territoire déterminé.

Épidémiologie

L'épidémiologie est la branche de la médecine qui étudie la répartition et les causes des maladies touchant la population d'un territoire déterminé. L'épidémiologie d'observation regroupe l'épidémiologie descriptive et l'épidémiologie analytique tandis que l'épidémiologie clinique est de nature expérimentale. L'épidémiologie descriptive sert à repérer les populations menacées par un risque de maladie ou de mortalité croissant ou décroissant, alors que l'épidémiologie analytique sert à découvrir les facteurs de risque ou de protection contre les maladies.

Les études descriptives comprennent la collecte de données, l'analyse et la distribution des résultats sur l'incidence des maladies (cas nouveaux), leur prévalence, leur morbidité, ainsi que la survie et la mortalité. Les études analytiques comprennent les études cas-témoins qui comparent un groupe de malades et un groupe-témoin de personnes en bonne santé à l'égard de leur exposition à un agent potentiellement dangereux, et les études de cohortes dans lesquelles les individus atteints d'une maladie après une exposition à un agent sont comparés avec ceux d'une population non exposée. L'épidémiologie expérimentale se limite à des essais cliniques.

Les programmes d'études supérieures en épidémiologie sont offerts dans 10 universités canadiennes : les universités de l'Alberta, du Manitoba, de la Colombie-Britannique, de Western Ontario, de Toronto, d'Ottawa et les universités McGill, Queen, Dalhousie et McMaster. Deux seulement, l'U. McGill et l'U. de Toronto, offrent depuis longtemps des programmes de doctorat; les autres écoles préparent au diplôme de maîtrise. Les programmes d'épidémiologie font généralement partie des facultés de santé publique et de médecine communautaire, et développent souvent des programmes mixtes avec les bio-statistiques. Il n'existe pas de programme de premier cycle en épidémiologie mais des cours sont offerts à l'intérieur des programmes de premier cycle en sciences de la santé. Les étudiants des 2e et 3e cycles en épidémiologie ont généralement des acquis en biologie, en statistiques, en médecine, en soins infirmiers ou en sciences sociales.

La recherche en épidémiologie est dirigée par les universités, les gouvernements et l'industrie privée. Les gouvernements fédéral et provinciaux (y compris les organismes de recherche sur le cancer) participent à la surveillance épidémiologique et à la découverte des facteurs de risque, alors que les départements de santé locaux se concentrent généralement sur la surveillance des maladies et la promotion de la santé. L'industrie pharmaceutique procède à des essais cliniques pour vérifier l'efficacité de nouveaux agents thérapeutiques.

Jusque dans les années 60, la majeure partie de la recherche en épidémiologie portait sur les flambées de maladies infectieuses. L'importance croissante des maladies chroniques et les progrès méthodologiques ont amené une augmentation substantielle des études épidémiologiques de maladies chroniques comme le CANCER et les CARDIOPATHIES. Ces études ont mis en évidence l'importance des facteurs reliés aux habitudes de vie comme le tabagisme et le régime alimentaire dans l'étiologie de ces maladies. L'apparition du SIDAet le réveil de « vieilles » maladies comme la TUBERCULOSE ont provoqué un intérêt renouvelé pour l'épidémiologie des maladies infectieuses.


Liens externes