Ferry Command



Dickins, Punch
Dickins rend significative l'aviation de brousse en parcourant de grandes distances dans le Nord canadien. Pendant la Deuxi\u00e8me Guerre mondiale, il est en charge des pilotes de traversier en service commandé (avec la permission des Provincial Archives of Manitoba/1494).

Ferry Command

Le Ferry Command est un service aérien créé au début de la Deuxième Guerre mondiale afin d'accélérer la livraison d'avions à destination de l'Angleterre depuis les usines des États-Unis, car la livraison par mer était trop lente, sans compter que les navires avaient d'autres cargaisons à transporter. Contre l'avis du ministère britannique de l'Air, lord Beaverbrook (Maxwell AITKEN), le ministre d'origine canadienne responsable de la production d'avions, demande à sir Edward BEATTY du Canadien Pacifique (CP) de mettre sur pied un groupe de pilotes capables de livrer des aéronefs multimoteurs par vols transatlantiques. Une poignée d'aviateurs expérimentés de la British Overseas Airways Corporation ont travaillé avec des militaires et des civils de presque tous les pays alliés depuis le bureau de la compagnie à Montréal. À l'époque, les vols transatlantiques en étaient à leurs débuts, mais la réussite du projet a donné tort aux observateurs dignes de foi pour qui le plan était irréalisable. Le département des Services aériens du CP, créé en juillet 1940, et ses successeurs, le Ferry Command de l'Aviation royale canadienne (ARC) et le Groupe no 45 du Transport Command de l'ARC, ont réussi à livrer plus de 9000 avions de guerre -- en n'en perdant qu'une centaine -- et ont ouvert la voie aux voyages aériens transatlantiques de masse après la guerre.