Fève

La fève ou féverole (Vicia faba ou Faba vulgaris) fait partie de la famille des légumineuses, bien que le fruit ne soit pas formellement une fève mais une VESCE FOURRAGÈRE.

Fève

La fève ou féverole (Vicia faba ou Faba vulgaris) fait partie de la famille des légumineuses, bien que le fruit ne soit pas formellement une fève mais une VESCE FOURRAGÈRE. Elle est originaire d'Eurasie et des preuves archéologiques démontrent qu'elle était connue par plusieurs anciennes civilisations occidentales. La fève possède une forte teneur en protéines (25 p. 100) et elle a joué un rôle significatif dans l'histoire de l'alimentation humaine en étant employée verte, immature (comme légume vert en cosse) ou séchée et mise en réserve pour plus tard. Plante de saison froide, la fève résiste mal aux étés chauds et arides. Le PUCERON noir est l'organisme qui lui est le plus nuisible. La hauteur de la plante varie entre 59 et 118 cm parmi la demi-douzaine de cultivars existants (variétés commerciales). Les feuilles de cette plante sont composées pennées (c.-à-d. en forme de plumes) et noircissent avec l'âge. Les fleurs sont blanches avec des ailes ornées d'un grand point noir.

Le principal cultivar est la fève de Windsor, d'origine anglaise. Des sélections génétiques ont été accomplies afin d'améliorer la taille des plants et leur résistance à la chaleur. Les semences se font au printemps (à la mi-mai), puis la fève parvient à maturité en 65 à 68 jours, selon son emplacement et le cultivar. La fève, destinée à la consommation humaine, peut être produite dans pratiquement toutes les régions cultivables du Canada. La production commerciale a commencé au Canada en 1972; en 1980, 23 000 ha étaient déjà cultivés, mais la superficie consacrée à cette culture a connu un déclin considérable en 1987 en se retrouvant à 10 900 ha à cause des restrictions imposées par le marché de l'exportation. La féverole est cultivée comme fourrage et comme légume; l'intérêt envers les variétés à plus petites graines comme source d'huile végétale est croissant. La recherche sur cette culture (voirCULTURES, RECHERCHE SUR LES) se fait surtout à Morden, au Manitoba, et à Lethbridge, en Alberta.

Voir aussiPLANTES OLÉAGINEUSES.


En savoir plus