Fort Henry

Le fort Henry (KINGSTON, Ontario) a d'abord été construit pendant la GUERRE DE 1812 sur la pointe Henry, située près du lac Ontario. Il sert à surveiller l'entrée du fleuve Saint-Laurent et le chantier naval de Kingston.

Fort Henry

Le fort Henry (KINGSTON, Ontario) a d'abord été construit pendant la GUERRE DE 1812 sur la pointe Henry, située près du lac Ontario. Il sert à surveiller l'entrée du fleuve Saint-Laurent et le chantier naval de Kingston. Sa position stratégique augmente après l'ouverture du CANAL RIDEAU, un itinéraire d'approvisionnement militaire entre Montréal, Bytown (Ottawa) et Kingston. Le fort est reconstruit entre 1832 et 1837 pour mieux défendre la sortie du canal la plus vulnérable, advenant une attaque américaine. C'est la forteresse la plus importante et la plus imposante du HAUT-CANADA où sont stationnées les troupes de l'armée anglaise jusqu'en 1870, puis les unités de la milice canadienne jusqu'en 1891, année où on cesse de l'utiliser.

Pendant les deux guerres mondiales, il abrite des PRISONNIERS DE GUERRE. En 1936 il est loué par le gouvernement de l'Ontario qui en fait un parc historique. C'est un des nombreux travaux effectués en période de crise économique. Il a été ouvert au public en 1938 et encore en 1948, après avoir été, pour la deuxième fois, un camp d'internement.

Aujourd'hui, fort Henry constitue une importante attraction dans une ville fière de ses nombreux bâtiments anciens, et restauré selon son apparence de mi-1860; ses bâtiments ont été remeublés, en plus d'un musée d'armes et d'équipement militaires. En été, la « Garde du fort Henry » se livre à de nombreuses manoeuvres de précision. Parcs Canada administre Fort Henry comme un lieu historique (désigné en 1923), et le gouvernement de l'Ontario y administre le site.