Fort Whoop-Up

Le Fort Whoop-Up est situé à la jonction des rivières Belly (aujourd'hui Oldman) et St. Mary, près de la ville actuelle de Lethbridge, en Alberta. Il est fondé en 1869 par John J. Healy et Alfred B.

Le Fort Whoop-Up est situé à la jonction des rivières Belly (aujourd'hui Oldman) et St. Mary, près de la ville actuelle de Lethbridge, en Alberta. Il est fondé en 1869 par John J. Healy et Alfred B. Hamilton, du Montana, principalement dans le but de faire des gains rapides en échangeant illégalement du whisky contre des peaux de bison auprès des autochtones (Cris et Pieds-Noirs) du sud des Prairies, région où il n'existe aucune force policière.

Appelé d'abord Fort Hamilton, le fort prend rapidement le nom de Fort Whoop-up. Après seulement une saison de traite, il est détruit complètement par un incendie. Cependant, en 1870, commencera la construction d'un deuxième fort encore plus vaste. Parmi les nombreux postes de vente de whisky établis par les Américains dans le sud de l'Alberta, ce fort est le plus imposant et le plus notoire: toute la région est bientôt connue sous le nom de « Whoop-Up » (lieu où l'on fait la fête). En 1874, avec l'arrivée de la Police à cheval du Nord-Ouest, les postes de vente de whisky sont abandonnés. Au cours des années suivantes, le Fort Whoop-Up sert d'avant-poste au régiment, mais il se délabre et est détruit par un incendie: cependant, les colons en récupèrent le bois et le métal encore utiles. En 1967, sera construit une réplique du deuxième fort.

Voir aussi Whoop-up.


Lecture supplémentaire

  • Hugh A. Dempsey, Firewater: The Impact of the Whisky Trade on the Blackfoot Nation (2002); Georgia Green Fooks, Fort Whoop-up: Alberta's First and Most Notorious Whisky Fort (1985).