Four the Moment

Four the Moment. Quatuor vocal a cappella fondé en 1981 à Halifax par Delvina et Kim Bernard, Jackie Barkley et Deanna Sparks.

Cet ensemble de quatre femmes fit ses débuts lors d'un rassemblement anti-Ku-Klux-Klan à Halifax, chantant « Joanne Little » tirée du répertoire du quintette vocal amér. Sweet Honey in the Rock, un groupe sur qui s'était modelé Four the Moment. Le personnel s'est modifié au cours des années : Barkley, devenue la gérante du groupe, a été remplacée par Andrea Currie, Sparks a été remplacée tour à tour par Debby Jones et Anne Marie Woods, les soeurs Bernard demeurant le seul élément stable du groupe. Leurs chansons, la plupart composées par Delvina Bernard (certaines sur des paroles du poète George Elliott Clarke de Halifax), sont de nature politique, relatant notamment l'histoire des Noirs de la Nouvelle-Écosse (« Africville », « West Hants County », etc.), les revendications des femmes, et l'Afrique du Sud. Mariant les influences du rhythm and blues et du reggae sur un fond résolument gospel, Four the Moment s'est produit lors de festivals de musique folklorique, d'événements féministes et de célébrations de la culture noire à travers le Canada, ainsi qu'à l'Expo 86, aux Jeux olympiques (Calgary 1988), au Festival internationnal de jazz d'Ottawa (1989) et au Sound Symposium (Saint-Jean, T.-N, 1990). On a pu aussi l'entendre fréquemment à la radio de la SRC lors d'émissions de variétés. En 1987, Four the Moment réalisa l'album We're Still Standing (JAM FTM-1987) et participa à deux pièces du micr. de Lillian Allen Condition Critical. Le groupe figure également dans le film Black Mothers, Black Daughters (ONF 1990) dont le titre provient du refrain de la chanson « I Love You Woman » de Bernard.


Lecture supplémentaire

  • Dafoe, Chris. 'Nova Scotia quartet gives black history a rich voice,' Toronto Globe and Mail, 30 May 1987