Gérin-Lajoie, Antoine

Antoine Gérin-Lajoie, journaliste, avocat (1848), fonctionnaire et écrivain (Yamachiche, 4 août 1824 -- Ottawa, 4 août 1882). Collégien à Nicolet, il écrit le poème « Un Canadien errant » (1842) et Le jeune Latour (1844), première tragédie canadienne. Membre fondateur (1844), prés.

Gérin-Lajoie, Antoine

Antoine Gérin-Lajoie, journaliste, avocat (1848), fonctionnaire et écrivain (Yamachiche, 4 août 1824 -- Ottawa, 4 août 1882). Collégien à Nicolet, il écrit le poème « Un Canadien errant » (1842) et Le jeune Latour (1844), première tragédie canadienne. Membre fondateur (1844), prés. et illustre conférencier de l'Institut canadien, il est journaliste à la Minerve (1844-1849), auteur d'un très utile Catéchisme politique (1851), puis fonctionnaire. Traducteur remarqué à l'Assemblée législative de la province du Canada (1852-1856), il devient bibliothécaire adjoint (1856-1880) et principal compilateur du Catalogue de la Bibliothèque du Parlement (2 vol., 1857-1858). Il participe à la fondation des Soirées canadiennes (1861) et du Foyer canadien, dont il sera le grand artisan (1862-1865). Son oeuvre la plus célèbre est un roman: Jean Rivard, le défricheur (1862) et Jean Rivard, économiste (1864), qui prône le défrichement des terres incultes du Qc comme un moyen d'assurer la survie de la nation canadienne-française. Après sa mort paraîtront une partie de ses Mémoires (1885) et un important ouvrage historique: Dix ans au Canada, de 1840 à 1850 (1888-1891).