Greg Payce

​Greg Payce, céramiste et enseignant (né en 1956 à Edmonton, AB). Greg Payce est célèbre pour l'intégration de l'illusion d'optique et du calembour visuel à ses nombreux vases finement ouvragés.

Greg Payce, céramiste et enseignant (né en 1956 à Edmonton, AB). Greg Payce est célèbre pour l'intégration de l'illusion d'optique et du calembour visuel à ses nombreux vases finement ouvragés. Il s'inspire de l'histoire, de la céramique ancienne, du cinéma et de la photographie pour animer des poteries façonnées de main de maître. Payce joue un rôle actif dans le domaine de la céramique depuis plus de 40 ans. Il a participé à quelque 150 expositions collectives et individuelles. On lui a également confié plusieurs mandats d'artiste résident dans le monde entier. En 2013, Payce a remporté l'un des Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (prix Saidye Bronfman). Ses œuvres figurent dans plusieurs collections : l'Art Gallery of Alberta, l'Art Gallery of Nova Scotia, le Burlington Art Centre, le Musée canadien des civilisations, le Gardiner Museum, le Glenbow Museum et le Musée royal de l'Ontario.

Jeunesse, études et carrière

Greg Payce est né à Edmonton, où il a grandi. À l'âge de six ans, il a pris la décision de devenir potier. Il a entrepris d'étudier sérieusement ce médium à l'école secondaire, dans le cadre de ses cours d'art plastique. En 1977, Payce a obtenu son baccalauréat en beaux‑arts de l'Université de l'Alberta, assorti d'une mineure en anthropologie. En 1987, il a terminé sa maîtrise en beaux‑arts au Nova Scotia College of Art and Design de Halifax (aussi connu sous le nom d'Université NSCAD). Depuis 1988, il enseigne à l'Alberta College of Art + Design, établi à Calgary. Les céramiques de Payce font souvent allusion au passé, notamment à la poterie de la civilisation minoenne, aux vases médicinaux du début de la Renaissance et aux garnitures (groupes de trois à cinq vases destinés aux manteaux de cheminée). À ses débuts, il a exploité l'imagerie optique en décorant ses œuvres de motifs bidimensionnels au pinceau. Par la suite, il a mis au point une technique faisant appel à des calibres spécialisés dont il assure la fabrication, afin de créer des visages, des chaussures, des nus et, depuis quelque temps, des villages entiers en images.

Maturité artistique

Depuis 2004, Greg Payce documente ses céramiques en recourant à la photo et à la vidéo. La photographie lenticulaire (réalisation de photographies tridimensionnelles en plastique laminé) s'est ajoutée à cette démarche en 2007. Grâce aux réinterprétations multimédias de ses œuvres, Payce propose une nouvelle expérience au spectateur. En outre, il peut augmenter leur taille et leur échelle, alors que le médium de la céramique ne le lui permettrait pas nécessairement. En 2005, il a délaissé la cuisson à basse température et les glaçures en terre sigilée monochrome pour adopter la porcelaine cuite à grand feu, élargissant ainsi sa palette de couleurs. Les céramiques de Payce tiennent de l'illusion et du cinéma. Elles débordent d'histoire et d'humour.

Commandes publiques

En 2004, Payce a reçu une commande de la Calgary Airport Authority afin de réaliser un bronze.


Liens externes