Holmes, John Wendell

John Wendell Holmes, O.C., diplomate, universitaire, fonctionnaire (né le 18 juin 1910 à London, en Ontario ; décédé le 13 août 1988 à London, en Ontario).

Formation et début de carrière

John Holmes obtient un baccalauréat de l’Université Western et une maîtrise à l’Université de Toronto. Il fait ensuite des études supérieures à l’Université de Londres, en Angleterre.

De 1941 à 1943, John Holmes est secrétaire national de l’Institut canadien des affaires internationales, un organisme non gouvernemental et non partisan dédié à la discussion et l’analyse des affaires internationales.

En 1943, il se joint au ministère des Affaires étrangères (aujourd’hui ministère des Affaires étrangères et du Commerce international) et devient premier secrétaire à Londres, chargé d’affaires à Moscou et représentant intérimaire aux Nations Unies à New York, entre autres postes de haut niveau (voir Représentation diplomatique et consulaire).

John Holmes quitte la fonction publique en 1960. Il fait partie d’une centaine de fonctionnaires fédéraux qui sont congédiés, démis ou forcés de démissionner en raison de leur orientation sexuelle (voir Purges dans le service public canadien pendant la guerre froide : le cas des personnes LGBTQ). 

Après qu’on l’ait forcé à démissionner, John Holmes se joint en 1960 à l’Institut canadien des affaires internationales en tant que président, un titre ensuite changé pour celui de directeur général. En 1973, il quitte son poste de directeur général et devient conseiller de la CIIA pour le restant de sa vie.

Carrière universitaire et publications

De 1966 à 1988, John Holmes est professeur invité à l’Université de Toronto, où il enseigne les relations internationales. Il est aussi professeur de relations internationales au Glendon College, Université York, de 1971 à 1982, et professeur invité à l’Université de Leeds en 1979 et 1985.

John Holmes publie des ouvrages sur les politiques et pratiques du Canada en relations internationales, particulièrement trois livres qui sont considérés comme des guides indispensables de l’histoire de la politique étrangère du Canada : Life with Uncle: The Canadian-American Experience, qui analyse les relations difficiles du Canada avec les États-Unis, et les deux volumes de The Shaping of Peace: Canada and the Search for World Order (1979-1982), qui relate le rôle du Canada sur la scène internationale.

John Holmes a publié beaucoup d’articles de grande valeur dans des publications spécialisées ou grand public, dont beaucoup ont été réunis dans The Better Part of Valour (1970) et Canada: A Middle-Aged Power (1976). Sa contribution à l’étude des affaires étrangères se démarque par une combinaison de réalisme et de tolérance, d’élégance et d’humour.

Prix et récompenses

John Holmes a reçu 11 diplômes honorifiques et a été membre honoraire du Trinity College (1983). Il a aussi reçu d’autres distinctions, dont :