Île d'Orléans

Jacques CARTIER la nomme « île de Bacchus », en 1535, en raison des vignes qui y poussent, et la rebaptise île d'Orléans, en 1536, en l'honneur du duc d'Orléans. En 1542, François de Roberval y tente un établissement.

Île d
Paysage champêtre de l'Île d'Orléans. Crédit: Sébastien Larose
Orléans, île d
L'Île d'Orléans est la plus grande île du fleuve Saint-Laurent, après l'île de Montréal (photo de Sherman Hines).
L'île d'Orléans, qui a une superficie de 190,4 km2 (33,3 km de long sur 8 km de large) se trouve immédiatement en aval de Québec, dans l'estuaire du Saint-Laurent. Il s'agit de la plus grande île du fleuve, après l'île de Montréal. Elle forme un plateau relativement régulier dans des roches appalachiennes, culminant à 137 m d'altitude et bordé par des versants abrupts. Elle est entourée par de larges battures au nord et une étroite terrasse au sud. La partie centrale de l'île est boisée. L'île est très fertile et bénéficie d'un microclimat doux. Elle est drainée par les ruisseaux Maheu, Lafleur, Dauphine et du Moulin.

Jacques CARTIER la nomme « île de Bacchus », en 1535, en raison des vignes qui y poussent, et la rebaptise île d'Orléans, en 1536, en l'honneur du duc d'Orléans. En 1542, François de Roberval y tente un établissement. Elle est décrite par Champlain en 1603 et octroyée en 1636 par la Compagnie de la Nouvelle France à huit associés. Elle devient l'île Sainte-Marie pendant l'établissement des Hurons, de 1650 à 1657. Ces premiers agriculteurs de l'île, installés sur une terre d'Éléonore de Grand'Maison, à l'extrémité amont, sont massacrés en 1656 par les Iroquois. Le défrichement reprend en 1660. La paroisse de Sainte-Famille est fondée en 1661. La première église de l'île y est construite en 1669. Jean de Lauzon, gouverneur de la Nouvelle-France, est victime des Iroquois en 1661. L'île devient propriété de Mgr de Laval, premier évêque de Québec, en 1668. Elle compte alors 471 habitants, autant qu'à Québec. Elle est cédée en fief à François Berthelot en 1675, sous le nom d'isle de Saint-Laurent. Les paroisses Saint-Pierre, Saint-François et Saint-Jean sont fondées en 1679. La paroisse Saint-Paul devient paroisse Saint-Laurent en 1698. Des moulins à vent sont construits en 1669 et 1675. Une carte précise de l'île est dessinée en 1689 par de Villeneuve.

Appelée de nouveau isle d'Orléans en 1725, elle est très prospère. En 1759, elle est ravagée par les troupes de Wolfe et Carleton. James Cook dresse un plan du chenal nord. En 1824 et 1825, un chantier naval éphémère construit le « Columbus » et le « Baron Renfrew », sur la pointe amont de l'île. Un port maritime est développé à cet emplacement, à l'origine de la paroisse de Sainte-Pétronille en 1870. L'activité agricole reste florissante. La beauté de l'île, les bâtiments historiques et les productions artisanales et horticoles attirent de nombreux touristes qui empruntent le pont construit au-dessus du chenal nord. L'île inspira des oeuvres au chanteur FÉLIX LECLERC (1914-1988) qui l'avait élue comme lieu de résidence.