Jennie Butchart | l'Encyclopédie Canadienne

article

Jennie Butchart

Jeannette (Jennie) Foster Butchart (née Kennedy), jardinière, hôtesse (née en février 1865 à Toronto, en Ontario; décédée le 12 décembre 1950 à Victoria, en Colombie-Britannique). Jennie Butchart a créé l’une des principales attractions touristiques de la Colombie-Britannique, les Jardins Butchart, sur la propriété de sa famille située sur l’île de Vancouver. De 1904 à 1939, elle a aménagé plusieurs jardins de style français constitués de 900 variétés de plantes. Jennie Butchart a transformé une carrière de calcaire épuisée sur la propriété en un jardin emblématique appelé Sunken Garden (jardin encaissé). Durant des décennies, chaque année, elle a accueilli des dizaines de milliers de visiteurs dans ces jardins.

Jennie Butchart

Jeunesse et mariage

Jennie Butchart naît à Toronto et est l’enfant de James et Martha Kennedy. Jeune enfant, elle perd ses deux parents et à l’âge de 12 ans, elle est envoyée à Owen Sound pour vivre avec sa tante. Elle fréquente le Brantford Young Ladies’ College, une prestigieuse école pour filles. Après avoir obtenu son diplôme, elle refuse une bourse et se rend à Paris pour faire des études en art. En 1884, elle épouse Robert Pim Butchart. Robert cogère l’entreprise familiale de quincaillerie et d’équipement naval avec son frère. Le couple a éventuellement deux filles, Jennie et Mary.

Alors que le couple est en lune de miel en Angleterre, Robert Butchart obtient la recette du ciment Portland, un type de ciment à base de calcaire, qui a été développé en Angleterre en 1824. Il ouvre la Owen Sound Portland Cement Company, la première compagnie à produire du ciment Portland au Canada, au lieu de l’importer de l’Angleterre.

Déménagement en Colombie-Britannique

Entre 1902 et 1904, Jennie Butchart et sa famille déménagent de l’Ontario à l’île de Vancouver. La famille s’installe à Tod Inlet, sur la péninsule de Saanich, à environ 18 km au nord de Victoria. Deux ans plus tard, Robert Butchart fonde la Vancouver Portland Cement Company, la première usine de ciment Portland de la province. Il ouvre également une carrière pour exploiter les gisements de calcaire de Tod Inlet. Sa compagnie prospère grâce à la demande croissante de ciment durant une période de développement de masse sur la côte ouest. La maison de la famille Butchart, nommée Benvenuto (« bienvenue » en italien), est située sur le même terrain que la carrière. Jennie Butchart, qui a obtenu un certificat en chimie, travaille comme chimiste pour la compagnie de son mari pendant un certain temps.

Domaine Butchart

Construction des Jardins Butchart

Peu de temps après avoir déménagé en Colombie-Britannique, Jennie Butchart commence à créer un jardin sur le domaine familial. Le climat tempéré de la péninsule de Saanich permet aux jardins d’être florissants. Le premier jardin classique qu’elle crée est un jardin japonais. Elle embauche Isaburo Kishida, un jardinier japonais, pour l’aider avec son concept. Parmi les caractéristiques du jardin figurent un ruisseau avec des passerelles, des lanternes en pierres, et des érables japonais. Depuis les années 1920, le jardin japonais abrite l’une des fleurs les plus célèbres du site : le pavot bleu de l’Himalaya, ou Meconopsis baileyi.

Après l’épuisement de la carrière de calcaire sur le domaine familial, Jennie Butchart tourne son attention vers un nouveau concept; transformer le trou de 1,4 hectare en une nouvelle version, le Sunken Garden. Des chevaux sont utilisés pour charrier des tonnes de terre végétale afin de recouvrir le sol de la carrière. Les gravats de la carrière sont utilisés pour créer des monticules de plantes en terrasses. Jennie Butchart retrousse ses manches et se met à la création du jardin, elle plante du lierre dans les crevasses du mur de la carrière en utilisant une chaise suspendue comme une balançoire. Il lui faut neuf ans pour compléter son Sunken Garden. Un escalier en lacet de 15 mètres mène au sol de la carrière, où des annuelles, des arbres, et des buissons couvrent le roc cicatrisé par l’extraction du calcaire.

Au fur et à mesure que les jardins fleurissent, l’intérêt du public en fait de même. La famille Butchart sert le thé à leur domicile pour les visiteurs des jardins. En 1915, il est estimé qu’ils auraient accueilli près de 18 000 visiteurs. Au cours de la décennie qui suit, ce chiffre augmente à plus de 50 000 visiteurs par année. Au cours de l’époque où les Butchart s’occupent de la gestion de leurs jardins, ils ne font pas payer de prix d’entrée.

Dans les années 1920, un court de tennis est transformé en jardin italien. Le Rose Garden, ou la roseraie, qui compte 2500 rosiers de 280 variétés différentes, suit peu après. Jennie Butchart trouve son inspiration dans les nouvelles conceptions de jardins en effectuant des voyages à l’étranger, et elle rapporte souvent de nouvelles variétés de plantes. Au cours de ces voyages, Robert Butchart rapporte des oiseaux de partout à travers le monde.

Les Jardins Butchart

Legs et distinctions

Pendant 35 ans, Jennie Butchart supervise la poussée de plus de 900 variétés de plants dans les Jardins Butchart. En 1931, elle est reconnue pour son œuvre, et est nommée Victoria’s Best Citizen (meilleure citoyenne de Victoria). En 2015, Jennie Butchart est intronisée à titre posthume au Business Laureates of British Columbia Business Hall of Fame. Une variété de tulipes à fleurs de lys est également nommée en son honneur.

En 1939, Jennie et Robert Butchart prennent leur retraite à Victoria, et ils font don de leurs jardins à leur petit-fils Ian Ross, qui continue à développer les jardins en tant qu’attraction. Aujourd’hui, les jardins Butchart sont gérés par leur arrière-petite-fille Robin-Lee Clarke.

Les Jardins ont été nommés lieu historique national en 2004, et ils figurent sur deux timbres de Postes Canada. Ils continuent d’être l’une des attractions touristiques principales de la Colombie-Britannique, et ils accueillent plus d’un million de visiteurs chaque année.

Liens externes