Jennifer Jones

Jennifer Judith Jones, joueuse de curling, avocate (née le 7 juillet 1974 à Winnipeg, Manitoba). Jennifer Jones a participé 15 fois en tant que capitaine au championnat canadien de curling féminin, le Tournoi des Cœurs de Scott. Elle détient un record avec six médailles d’or. Son célèbre lancer qui détermine l’issue du tournoi de 2005, surnommé simplement « the shot » (« le lancer »), est considéré comme un des coups les plus emblématiques de l’histoire du curling. Jennifer Jones est une des deux seules femmes à avoir atteint 100 victoires aux championnats canadiens. Elle a également été capitaine de l’équipe canadienne, qu’elle a conduite à sa deuxième médaille d’or de curling olympique féminin aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. Son équipe est demeurée au premier rang au Canada de 2005 à 2018. En 2019, un panel de TSN a nommé Jennifer Jones la plus grande joueuse de curling féminine canadienne de tous les temps.

Jennifer Judith Jones, joueuse de curling, avocate (née le 7 juillet 1974 à Winnipeg, Manitoba). Jennifer Jones a participé 15 fois en tant que capitaine au championnat canadien de curling féminin, le Tournoi des Cœurs de Scott. Elle détient un record avec six médailles d’or. Son célèbre lancer qui détermine l’issue du tournoi de 2005, surnommé simplement « the shot » (« le lancer »), est considéré comme un des coups les plus emblématiques de l’histoire du curling. Jennifer Jones est une des deux seules femmes à avoir atteint 100 victoires aux championnats canadiens. Elle a également été capitaine de l’équipe canadienne, qu’elle a conduite à sa deuxième médaille d’or de curling olympique féminin aux Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. Son équipe est demeurée au premier rang au Canada de 2005 à 2018. En 2019, un panel de TSN a nommé Jennifer Jones la plus grande joueuse de curling féminine canadienne de tous les temps.


Jennifer Jones

Jeunesse et carrière junior

Jennifer Jones grandit à Winnipeg, au Manitoba. Ses parents, Carol et Larry Jones, sont tous deux joueurs de curling et l’initient à ce sport à l’âge de 11 ans.

À l’âge de 15 ans, Jennifer Jones remporte son premier tournoi provincial dans une équipe où joue également sa sœur puînée. Leur entraîneur est leur père, Larry. « C’est de lui qu’est venu cet amour du curling qui s’est répandu dans ma famille », relate Jennifer Jones à CBC un an après sa mort. « Il vivait à travers moi par procuration chaque fois que je jouais », dit-elle.

En 1991, alors qu’elle est n° 3 du capitaine Jill Staub, Jennifer Jones enlève le titre junior provincial du Manitoba, ce qui lui mérite un voyage pour participer au championnat junior canadien de curling à Leduc, en Alberta. Bien qu’elle termine la portion du tournoi à la ronde en première place avec un compte de 10 à 1, l’équipe de Jennifer Jones perd en finale devant l’équipe du Nouveau-Brunswick.

Après le tournoi, Jennifer Jones devient capitaine de sa propre équipe. Elle retourne au championnat junior à deux reprises au cours des trois années suivantes. En 1994, son équipe remporte le titre junior national.

« Le lancer » et la carrière professionnelle

L’équipe de Jennifer Jones remporte le Tournoi des Cœurs de Scott du Manitoba en 2002. Elle fait ensuite ses débuts au Tournoi des Cœurs de Scott national, où la meilleure joueuse de curling est couronnée chaque année. Jennifer Jones perd la série éliminatoire et ne participe pas au championnat national au cours des trois années suivantes.

En 2005, l’équipe de Jennifer Jones revient au Tournoi des Cœurs avec Cathy Gauthier comme n° 1, sa coéquipière de longue date Jill Officer comme n° 2 et Cathy Overton-Clapham comme n° 3. Après avoir remporté la tête de série de 9 à 2 au tournoi à la ronde, l’équipe manitobaine de Jennifer Jones bat la Colombie-Britannique de 8 à 7 aux éliminatoires, ce qui lui vaut un laissez-passer pour les finales contre l’Ontario.

Devant une équipe ontarienne conduite par Jenn Hanna, le sort de la finale est suspendu à un seul coup : un échec et l’équipe de Jones sera éliminée, une réussite et l’équipe manitobaine sera couronnée championne nationale. Avec un tir absolument parfait, Jennifer Jones frappe une pierre ontarienne située bien en dehors de la maison. La pierre manitobaine ricoche vers la pierre ontarienne opposée et l’enlève. Cette position parfaite donne à l’équipe manitobaine quatre points et une victoire de 8 à 6. Le commentateur de curling de CBC Mike Harris qualifie ce coup de « meilleur tir que j’aie jamais vu de ma vie pour gagner une partie ». On l’appelle maintenant simplement « le lancer ».

« Le lancer » aide l’équipe de Jennifer Jones à organiser son premier voyage pour participer aux championnats du monde. Cependant, elle n’obtient pas de médaille. Jennifer Jones revient dans le Tournoi des Cœurs chaque année pendant huit ans. En 2008, son équipe remporte le tournoi pour la deuxième fois et retourne au Championnat du monde de curling féminin. Cette fois, Jennifer Jones remporte la médaille d’or par une victoire de 7 à 4 sur la Chine.

En 2009, Jennifer Jones remporte son troisième Tournoi des Cœurs. Son succès sur la scène nationale se poursuit, avec des médailles d’or aux tournois de 2015 et 2018, une médaille d’argent en 2013 (faisant d’elle la deuxième femme, après Cullen Jones, à atteindre 100 victoires aux championnats), et une médaille de bronze en 2012. En 2020, Jennifer Jones et son équipe reçoivent un laissez-passer, et elle conduit son équipe à une autre médaille de bronze.

Sa victoire de 2018 la met à égalité avec Cullen Jones pour le record national, avec six victoires aux Scotties. La même année, l’équipe de Jennifer Jones remporte son deuxième championnat mondial, 10 ans après le premier, avec une spectaculaire victoire de 7 à 6 contre la Suède.

En tout, Jennifer Jones a participé à 15 Tournois des Cœurs et a remporté 15 titres de Grand Chelem de curling. Son équipe a été classée numéro 1 dans le Système de classement des équipes canadiennes de 2005 à 2018.

Jeux olympiques de Sotchi

Aux essais olympiques de 2013, le compte de 6 à 1 dans le tournoi à la ronde vaut à l’équipe de Jennifer Jones la tête de série. Dans les finales, elle l’emporte de 8 à 4 contre une équipe ontarienne dirigée par Sherry Midrash, permettant à Jennifer Jones de faire son entrée aux Jeux olympiques d’hiver.

Aux Jeux olympiques de Sotchi, en Russie, l’équipe de Jennifer Jones, incluant Dawn McEwen, Jill Officer, Kaitlyn Lawes et la réserviste Kirsten Wall, affiche un impressionnant 9 à 0 dans le tournoi à la ronde. Elle est la seule équipe qui ne subisse aucune défaite dans le tournoi. Après une victoire de 6 à 4 en demi-finale contre la Grande-Bretagne, le Canada affronte la Suède et la capitaine Margaretha Sigfridsson dans le match pour la médaille d’or. Jennifer Jones et le Canada l’emportent avec une victoire de 6 à 3, enlevant la médaille d’or olympique. Il s’agit de la deuxième médaille d’or du Canada dans l’histoire du curling féminin, et la première depuis la médaille d’or de Sandra Schmirler à Nagano, au Japon, en 1998.

En 2019, un panel de TSN nomme Jennifer Jones la plus grande joueuse canadienne de curling féminin de tous les temps.

Vie personnelle

Jennifer Jones obtient un baccalauréat en droit de l’Université du Manitoba en 1999. Elle est conseillère juridique principale pour la Financière Banque Nationale.

En 2015, Jennifer Jones épouse son collègue, le joueur de curling Brent Laing, membre de l’équipe albertaine de Kevin Koe. Le couple a deux filles, Isabella et Skyla.

Accomplissements

Championne du Tournoi des cœurs de Scott

2005, 2008, 2009, 2010, 2015, 2018

Finaliste du Tournoi des cœurs de Scott

2011, 2013, 2016

Championne du monde féminin

2008, 2018

Médaille d’argent, Championnat du monde de curling féminin

2015

Médaille de bronze, Championnat du monde de curling féminin

2010

Championne de la Coupe Canada de curling

2007, 2011, 2016, 2018

Championnat des joueurs

2006, 2007, 2009, 2011, 2014, 2017

Médaille d’or olympique

2014

Championnat des maîtres 

2017

Championne du Tournoi des cœurs de Scott provincial du Manitoba

2002, 2005, 2007, 2008 2012, 2013, 2015, 2018

Championnat junior canadien

1994


//