Col Kicking Horse



Peuples autochtones

Le col Kicking Horse était autrefois principalement utilisé par les Ktunaxa (Kootenays) en tant que route saisonnière vers les plaines du côté est des montagnes Rocheuses. Même si d’autres routes existaient alors au sud du parc, celles-ci obligeaient les Ktunaxa à entrer en contact avec les Siksikaitsitapi (Confédération des Pieds-Noirs), avec qui ils entretenaient des liens peu amicaux. À la place, les Ktunaxa ont probablement emprunté le col Kicking Horse pour accéder aux plaines, où ils chassaient le bison sur le territoire de leurs alliés, les Cris et les Stoneys-Nakodas, avec qui ils échangeaient d’ocre.

Histoire

Rivière Kicking Horse
Dans le col Kicking Horse, en Colombie-Britannique (Corel Professional Photos).

En 1858, James Hector, un géologue écossais qui voyageait avec l’expédition Palliser, devient le premier Européen à atteindre le col Kicking Horse. On raconte que c’est un coup de pied à la poitrine donné par le cheval de James Hector qui aurait inspiré le nom de cet endroit. Plus tard, le chemin de fer du Canadien Pacifique emprunte ce corridor pour relier la Colombie-Britannique au reste du pays. Malgré les pentes abruptes du col Kicking Horse, la construction se termine en 1884.