La Corporation

La Corporation (2004) est une élucubration tranquille, farouchement divertissante et pas tout à fait désespérée sur la nature des corporations.

La Corporation

La Corporation (2004) est une élucubration tranquille, farouchement divertissante et pas tout à fait désespérée sur la nature des corporations. Une faille datant du XIXe siècle dans la jurisprudence américaine fait légalement de la société par actions une « personne » et, à notre époque de privatisation, de mondialisation et de libéralisation du marché, la corporation est devenue l'institution la plus puissante. Étant donné qu'elle a tous les droits légaux d'une personne, ce film suggère qu'elle devrait être jugée en tant que personne. Il conclut que le modèle de la corporation, fondé sur ses motifs et ses actions, est dangereusement psychopathique, sans culpabilité, sans pitié ou sans remords.

Les corporations ont réussi à breveter de nouvelles formes de vie et à privatiser l'eau de pluie en Bolivie. Un conseiller d'entreprise déclare que l'objectif ultime du capitalisme est que quelqu'un, de préférence une corporation, possède chaque mètre carré de la planète. Il s'agit d'un film-choc, mais non harcelant. Ce film comprend une douzaine de « chapitres » faisant intervenir divers « témoins » éloquents, y compris le professeur Noam Chomsky du Massachusetts Institute of Technology et l'économiste gagnant d'un prix Nobel Milton Friedman. Les réalisateurs, Mark Achbar et Jennifer Abbott, sont des cinéastes préoccupés par l'environnement, l'écologie et la mondialisation. Le film s'inspire d'un ouvrage traitant de structures organisationnelles écrit par l'avocat Joel Balkan et carrément sous-titré The Pathological Pursuit of Profit and Power (trad. La poursuite pathologique du profit et du pouvoir).

La Corporation rend compte de la croissance spectaculaire d'une institution qui vise à atteindre des objectifs économiques spécifiques, mais retrace également les victoires contre la force apparemment invincible. Il s'agit, à ce jour, du documentaire canadien (voirCINÉMA DOCUMENTAIRE) ayant généré les recettes les plus élevées au pays. Il a remporté les principaux prix du public dans le cadre des festivals de films de Toronto, de Vancouver et de Sundance. Il a également remporté le prix Génie 2005 dans la catégorie Meilleur documentaire et le prestigieux prix spécial du jury dans le cadre du festival de films d'Amsterdam dans la catégorie Documentaire indépendant.