Chat dans le sac, Le

Le Chat dans le sac est une oeuvre qui fait école dans le développement d'un cinéma nouveau au Québec. Il tire son inspiration formelle de la Nouvelle Vague française, plus particulièrement de Jean-Luc Godard.


Chat dans le sac, Le

 Un jeune journaliste québécois, Claude, est troublé par la société dans laquelle il vit et ne parvient pas à décider s'il va entreprendre l'énorme tâche de la changer ou s'il va se contenter d'un compromis et vivre à l'intérieur de ses limites. Barbara, sa petite amie de langue anglaise issue du milieu juif de Montréal, est trop absorbée par sa carrière au théâtre pour s'inquiéter des problèmes sociaux et des questions d'identité. Après beaucoup d'introspection et des conflits avec ses éditeurs, Claude quitte Montréal pour la campagne afin de méditer et, lors de cette retraite dans un Québec rural, plus ancien, il découvre que les liens qui l'unissent à Barbara se dénouent lentement. Avec le temps, leur amour meurt progressivement.

Le Chat dans le sac est une oeuvre qui fait école dans le développement d'un cinéma nouveau au Québec. Il tire son inspiration formelle de la Nouvelle Vague française, plus particulièrement de Jean-Luc Godard. Se détournant de la tradition des narrations réalistes caractérisant jusque-là les longs métrages au Québec, ainsi que de leurs préoccupations thématiques largement rurales et religieuses, GROULX tisse un certain nombre de thèmes politiques, sociaux et sexuels en une narration fragmentée au sujet d'une histoire d'amour entre les deux solitudes. Perçu comme une allégorie d'un nationalisme québécois émergent, principalement urbain, Le Chat dans le sac est un appel catégorique, peut-être légèrement narcissique et patriarcal, à l'action pour changer la société québécoise. C'est aussi un film assez intelligent pour révéler, dans le miroir en puzzle qu'il tend à la société québécoise, les limites de son protagoniste, Claude, qui se trouve en bout de ligne piégé et isolé et qui affirme de façon prémonitoire : « Je suis Québécois, alors je dois trouver ma propre voie ».