Triplettes de Belleville, Les

Les Triplettes de Belleville (2003) est un long métrage d'animation à l'esprit français, étrange et bouleversant, qui véhicule des valeurs positives.

Triplettes de Belleville, Les

Les Triplettes de Belleville (2003) est un long métrage d'animation à l'esprit français, étrange et bouleversant, qui véhicule des valeurs positives. Lorsque Madame Souza, qui élève son petit-fils orphelin Champion, offre à ce dernier un tricycle pour le réconforter, c'est le début d'une obsession pour la course qui mène le garçon à participer au Tour de France. À mi-parcours de cette épreuve, Champion se fait kidnapper par un gang de mafiosi français qui l'emmène à Belleville, une ville de la banlieue de Paris inspirée du Québec. Accompagnée de son fidèle chien Bruno, sa grand-mère traverse l'océan pour venir à sa rescousse. Durant leur périple, ils rencontrent les Triplettes de Belleville, un trio de chanteuses de music-hall se nourrissant exclusivement de grenouilles et qui apportent à Madame Souza leur entière collaboration dans sa mission.

Le film de Sylvain Chomet, pratiquement sans dialogues, rend hommage avec humour à une variété d'influences : le grand comédien français Jacques Tati, Betty Boop, les 101 Dalmatiens, de Disney, et le pionnier américain de l'animation, Windsor McKay. Le rythme soutenu du film est créé par une musique composée en partie par le Canadien Benoît Charest. Maintes fois primée, la bande sonore a recours à plus de 20 musiciens. Des chansons interprétées dans le style d'Édith Piaf se mélangent aux sons vibrants du Hot Five Club de Paris produits par le guitariste gitan Django Reinhardt, à la dance music de big band, à des éléments beat contemporains et à la musique de rue.

Coproduit par le Canada, la France et la Belgique, le film remporte le prix GÉNIE du meilleur film et est finaliste dans la catégorie meilleure chanson originale. Le film est en nomination aux Oscars pour le meilleur film d'animation et la meilleure chanson originale. Aux Césars, il remporte le prix de la meilleure musique écrite pour un film et est finaliste dans les catégories meilleur film et meilleure première œuvre de fiction. En 2005, il est mis en nomination pour le Grammy de la meilleure musique écrite pour un film. Il reçoit aussi une douzaine de prix et de mentions de la critique internationale.