Lortie, André

André Lortie. Ténor (Montréal, 11 mai 1930). Son premier professeur de chant fut Roger Larivière. Il étudia ensuite au CMM, puis à New York. Il fit ses débuts avec les Variétés lyriques (1952) dans Le Soldat de chocolat (Alexius) d'Oscar Straus.

Lortie, André

André Lortie. Ténor (Montréal, 11 mai 1930). Son premier professeur de chant fut Roger Larivière. Il étudia ensuite au CMM, puis à New York. Il fit ses débuts avec les Variétés lyriques (1952) dans Le Soldat de chocolat (Alexius) d'Oscar Straus. Il chanta aussi pour les Festivals de Montréal, Porcus de Jeanne d'Arc au bûcher (1953), Basilio des Noces de Figaro (1956) et Torquemada de L'Heure espagnole (1961). Avec l'Opera Guild, il fut Spoletta de Tosca (1957), Caïus de Falstaff (1958), Remendado de Carmen (1960), Gastone de La Traviata (1962), Goro de Madama Butterfly (1965, 1969), Benoit de La Bohème (1966) et Basilio des Noces de Figaro (1967). Une bourse du gouvernement du Québec lui permit de travailler (1960) avec l'American Opera Society à Philadelphie, Washington, Baltimore et New York; il interpréta Lalouf de l'opéra Les Mamelles de Tirésias de Poulenc lors de sa création amér. à Carnegie Hall. Durant le Festival mondial d'Expo 67, il se produisit avec l'OSM, la COC et le Théâtre lyrique de Nouvelle-France. La même année, il fit partie de la création mondiale de Louis Riel de Somers (rôles d'Ambroise Lépine et du père André) à Toronto, Montréal, et plus tard à la télévision de la SRC. Il chanta au CNA dans Les Noces de Figaro (1971, 1972) et La Belle Hélène (Ajax II) en 1973 et 1975. À l'Opéra du Québec, il tint les rôles de Roderigo dans Otello (1973), Bardolph de Falstaff et Goro de Madama Butterfly (1974), et Benoit de La Bohème (1975). En 1973, il chanta également à Edmonton et Vancouver dans Tosca, et à Hartford, Conn., dans Carmen. Pour l'Opéra de Montréal, il a chanté dans Tosca (1980), Madama Butterfly (1981, 1988) et Werther (1982). En 1981, il chanta le rôle de Spalanzani dans Les Contes d'Hoffmann à la COC. Il chanta également le rôle de Schmidt dans Werther et Spoletta dans Tosca au Kennedy Center de Washington, et Pang dans Turandot au Calgary Opera. André Lortie manifeste autant d'aisance dans les rôles tragiques que dans les rôles comiques. Beppe de I Pagliacci et Spoletta de Tosca l'ont consacré comme l'un des plus importants chanteurs canadiens de rôles de composition.