Nicolas, Louis

Louis Nicolas, missionnaire jésuite (Aubenas, France,1634-?). Entré dans la Compagnie de Jésus à Toulouse en 1654, Louis Nicolas arrive au Canada en 1664, sur le même bateau que Jeanne MANCE.

Nicolas, Louis

Louis Nicolas, missionnaire jésuite (Aubenas, France,1634-?). Entré dans la Compagnie de Jésus à Toulouse en 1654, Louis Nicolas arrive au Canada en 1664, sur le même bateau que Jeanne MANCE. N'ayant pas encore fait sa théologie, il doit se mettre aux études à la résidence de Sillery, près de Québec. Il ne semble pas s'y être beaucoup intéressé. On le voit faire deux escapades (1665 et 1666) dans la région de Trois-Rivières chez les ALGONQUINS. Il prononce enfin ses premiers voeux, en 1667, et part, avec le père Claude Allouez, pour Chagouamigon, poste éloigné sur le lac Supérieur où il entrera en contact avec plusieurs nations autochtones, OUTAOUAIS, HURONS, Illinois, Sioux venus de tous les coins de l'Amérique. Un an plus tard, le père Allouez, peu satisfait de ses performances missionnaires, le ramène à Québec. Sa mission suivante a lieu en 1670, avec le père Jean Pierron, en territoire IROQUOIS, ce qui paraît peu justifié, puisque Louis Nicolas était un spécialiste des langues algonquines, ne connaissant pas l'iroquois. On sait enfin qu'il fait une courte mission de reconnaissance dans le région de SEPT-ÎLES l'année suivante. Il retourne en France, probablement en 1675, où, à la suite de nombreuses difficultés avec ses supérieurs, il passe au clergé séculier (1678). On perd sa trace après cet événement malheureux et on ignore la date de sa mort. Il est l'auteur d'une Grammaire algonquine, et, surtout, d'une Histoire Naturelle des Indes Occidentales, deux ouvrages qui sont restés à l'état de manuscrit. Or il s'agit, dans l'un et l'autre cas, de textes capitaux sur la faune, la flore et les premiers habitants du Canada. Louis Nicolas avait toutjours rêvé d'illustrer les différents peuples, faune et flore canadiens à partir des dessins du Codex canadiensis maintenant conservé au Thomas Gilcrease Institute à Tulsa en Oklahoma.