Malartic



Malarctic

Malartic

Malartic, ville du Qc; pop. 3640 (recens. 2006), 3704 (recens. 2001); const. en 1939. Malartic est située à 70 km à l'est de ROUYN-NORANDA dans le Nord-Ouest du Québec. Elle est fondée par le ministère responsable des mines qui désire mettre un terme à la prolifération des camps de squatters qui ont surgi tout autour des mines d'or découvertes dans cette partie de l'Abititi durant la ruée vers l'or du milieu des années 30. Son nom lui vient de la première mine d'or, qui, elle, tenait sans doute son nom du comte de Malartic, aide-de-camp de Louis-Joseph de MONTCALM. La ville se développe à proximité des trois plus grosses mines d'OR du Québec : Canadian Malartic, East Malartic et Malartic Goldfields. Elle atteint son apogée au début des années 50 lorsque sa population atteint 5983 habitants. Dans les années 60, le déclin de l'industrie minière, qui entraîne la fermeture des principales mines, ébranle sérieusement sa structure économique. Malgré ces problèmes, la ville survit et son économie repose toujours sur ses mines d'or, sur son patrimoine minier et son Musée régional des mines.