Manoly Lupul | l'Encyclopédie Canadienne

article

Manoly Lupul

Manoly Robert Lupul (Манолій Лупул), C.M., historien, auteur, éducateur (né le 14 août 1927 à Vegreville, en Alberta; décédé le 24 juillet 2019 à Calgary, en Alberta). Manoly Lupul était professeur à l’Université de l’Alberta. Il était spécialiste de l’histoire ukrainienne-canadienne, du multiculturalisme et de l’éducation des minorités ethniques dans l’ouest du Canada. Il a contribué à la création de l’Institut canadien d’études ukrainiennes, dont il a été le premier directeur. Grand défenseur du multiculturalisme au Canada, il a joué un rôle clé dans la création de programmes d’éducation bilingues ukrainien-anglais dans les provinces des Prairies.

Manoly Lupul

Jeunesse

Manoly Lupul naît le 14 août 1927 à Vegreville, en Alberta. Il est le fils de William et Eudokia (Dorothy) Lupul. Tous ses grands-parents sont des immigrants ukrainiens qui se sont installés au nord-est d’Edmonton au début des années 1900. Manoly Lupul grandit dans le district de Willingdon, qui compte une des plus grandes communautés immigrantes ukrainiennes de l’ouest du Canada. Il ne parle qu’ukrainien jusqu’à ce qu’il commence à fréquenter l’école de Willingdon à sept ans. Grâce au soutien de ses enseignants bilingues, il y excelle dans ses études. En 1944, sa famille déménage à Edmonton pour que ses deux jeunes frères et lui puissent aller à l’université. Il termine ses études secondaires à la Victoria High School.

Éducation

Manoly Lupul fréquente l’Université de l’Alberta. Il y fait deux baccalauréats : un en histoire (1950) et l’autre en éducation (1951). Il travaille comme enseignant dans des écoles secondaires de premier cycle en Alberta pendant quelques années et, en 1953, il épouse Natalie (Natalia) Goresky, une enseignante ukrainienne-canadienne. Il poursuit ses études à l’Université du Minnesota, où il devient titulaire, en 1955, d’une maîtrise en histoire et en philosophie de l’éducation avec une mineure en sciences politiques. C’est par la suite à l’Université Harvard qu’il obtient son doctorat en éducation, terminé en 1963. Plus tard, il publie sa dissertation doctorale sous la forme d’une monographie intitulée The Roman Catholic Church and the North-West School Question: A Study in Church-State Relations in Western Canada, 1875–1905 (« L’Église catholique et la question des écoles du Nord-Ouest : étude des relations entre l’État et l’Église dans l’ouest du Canada, 1875-1905 »).

Carrière universitaire

Manoly Lupul est engagé par l’Université de l’Alberta en 1958 et devient professeur titulaire du département Fondations de l’éducation en 1970. Il y restera jusqu’à sa retraite en 1990. Ses recherches se concentrent sur le multiculturalisme, l’éducation des groupes minoritaires et l’histoire ukrainienne-canadienne. Il écrit et révise plusieurs publications sur ces sujets.

Par ailleurs, il joue un rôle actif auprès de plusieurs organisations locales et nationales, notamment le Conseil consultatif canadien du multiculturalisme, la Fédération canadienne-ukrainienne des professions libérales et commerciales, le Ukrainian Community Development Committee, le Comité ukrainien du Canada et le Edmonton Historical Board.

Multiculturalisme

Manoly Lupul s’intéresse au mouvement du multiculturalisme canadien, en plein essor. En 1965, il s’allie à Peter Savaryn, avocat, et à Bohdan Bociurkiw, chercheur en sciences politiques, pour s’adresser à la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme. Dans leur présentation, les trois hommes réclament la promotion de la culture ukrainienne dans la société canadienne. En 1970, la commission recommande que « les universités canadiennes développent leurs études en sciences humaines et sociales dans des domaines particuliers autres que ceux associés aux langues anglaise et française. » Cette intervention encourage la création de l’Institut canadien d’études ukrainiennes à l’Université de l’Alberta, institut que Manoly Lupul cofonde. Il s’agit d’un centre de recherche et d’édition sur des thèmes ukrainiens et ukrainiens-canadiens. Il est le premier institut du genre financé par l’État en dehors de l’Ukraine. Manoly Lupul en est directeur de 1976 à 1986. Pendant son mandat, il contribue à la création du champ d’études des études ukrainiennes au Canada et de l’Encyclopedia of Ukraine, l’ouvrage le plus complet sur l’Ukraine et les Ukrainiens en anglais.

Éducation en langue minoritaire

Manoly Lupul est un grand défenseur de la promotion des langues et cultures minoritaires, surtout en matière d’éducation. À la fin du 19e siècle et au début du 20e, les écoles de langues ukrainienne et anglaise existent au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta, quoique de façon limitée. Cependant, ces écoles sont par la suite abolies au profit de l’éducation en français et en anglais. En 1971, Manoly Lupul et d’autres membres du Edmonton Ukrainian Professional and Businessmen’s Club réussissent à convaincre le gouvernement de modifier la Alberta School Act pour permettre l’éducation en langues minoritaires dans les écoles. Par la suite, Manoly Lupul joue un rôle clé dans la mise au point d’un programme d’éducation bilingue ukrainien-anglais, qui est établi en Alberta en 1974. Les programmes ukrainiens-anglais ultérieurement mis en place au Manitoba et en Saskatchewan se basent sur son système.

Reconnaissances

En 2003, Manoly Lupul est nommé Membre de l’Ordre du Canada pour son travail de préservation de la culture et de la langue ukrainiennes, et sa promotion du multiculturalisme au Canada. Il reçoit aussi la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II en 2012. En 2018 est créée la bourse Professor Manoly R. Lupul Endowment to Advance Ukrainian Language Education. Cette bourse vise à soutenir le Ukrainian Language Education Centre de l’Université de l’Alberta.