Menou d'Aulnay, Charles de

La suprématie militaire ne contribue aucunement à régler les problèmes d'instabilité économique et sociale de la colonie auxquels d'Aulnay est confronté. Après son décès accidentel par noyade en 1650, l'Acadie s'enlise à nouveau dans des conflits internes.

Port-Royal
Port-Royal, en Nouvelle-\u00c9cosse, fondé par Champlain en 1605, est le centre de la vie acadienne. Cette reconstitution constitue un parc national historique (photo de Bill Brooks).

Menou d'Aulnay, Charles de

Charles de Menou d'Aulnay, capitaine de navire et gouverneur d'ACADIE (France, v. 1604 -- Port-Royal [Annapolis Royal, N.-É.], 1650). Bien que davantage connu pour ses disputes avec son rival, le gouverneur acadien Charles de Saint-Étienne de LA TOUR, d'Aulnay est un promoteur déterminé et tenace de la colonie, aux prises pendant 15 ans avec l'épineuse question de la colonisation de l'Acadie. De descendance noble, il joint les rangs de la marine, en tant que lieutenant d'Isaac de RAZILLY, son cousin, et il s'établit en Acadie en 1632, lorsque Razilly devient gouverneur. À la mort de ce dernier, en 1635, d'Aulnay prend la relève et il est par la suite officiellement chargé de gouverner l'Acadie. La Tour revendique également ces pouvoirs et leur rivalité ne prendra fin qu'à l'issue de la victoire militaire d'Aulnay sur le fleuve Saint-Jean, en 1645, au cours de laquelle il exécutera impitoyablement ses ennemis.

La suprématie militaire ne contribue aucunement à régler les problèmes d'instabilité économique et sociale de la colonie auxquels d'Aulnay est confronté. Après son décès accidentel par noyade en 1650, l'Acadie s'enlise à nouveau dans des conflits internes. La principale réalisation d'Aulnay aura été l'établissement du peuple acadien à PORT-ROYAL.