Mermaid Theatre de la Nouvelle-Écosse



Mermaid Theatre de la Nouvelle-Écosse

Le Mermaid Theatre a été fondé à Wolfville (Nouvelle-Écosse) en 1972, à la suite d'une expérience d'été réalisée dans le cadre du programme Perspectives-Jeunesse (1971) par Evelyn Garbary (conseillère), Tom Miller (directeur artistique) et Sara Lee Lewis (directrice administrative). À l'origine, il avait pour but de permettre au jeune public des régions rurales de la Nouvelle-Écosse d'assister à des spectacles de marionnettes. La compagnie professionnelle, dont le budget de fonctionnement annuel est de 750 000 $, occupe le bâtiment historique W.A. Stephens, à Windsor (Nouvelle-Écosse), depuis 1987.

Utilisant de grandes et de petites marionnettes à tige animées par des comédiens et danseurs masqués, le Mermaid Theatre a développé un solide répertoire fondé, tour à tour, sur l'histoire locale (Wee Gillis, 1995), les légendes micmacs (Medoonak the Storm Maker, 1977), les classiques de la littérature pour enfants (Just So Stories de Kipling, 1983-1997), la littérature mondiale (The Navigator, 1979), le répertoire dramatique (The Merchant of Venice, 1974) et sur des enjeux contemporains susceptibles de préoccuper la jeunesse (Running Red Lights de Brydon MacDonald, 1981).

La troupe effectue des tournées provinciales, nationales et mêmes internationales (depuis 1977), tout en élargissant son public, qui comprend désormais des adultes aussi bien que des enfants. Le Mermaid Theatre a joué au Royal Court Theatre à Londres, au Kennedy Centre à Washington, à l'EXPO 86, ainsi que dans d'innombrables écoles un peu partout en Amérique du Nord. En 1974, le Mermaid Theatre fonde le festival de marionnettes de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia Festival of Puppetry). En 1980, la troupe est invitée à présenter The Trickster (1976) au World Puppet Festival à Washington (DC). Le Mermaid Youtheatre, fondé en 1993, monte des pièces écrites à l'intention des écoles secondaires de la Nouvelle-Écosse. Il présentera Just Another Tartan Moose au Edinburgh Fringe Festival en 1995. Son directeur associé, Chris Heide, s'est joint au Mermaid Theatre comme dramaturge résident en 1983. En 1981, Garbary prend sa retraite et, l'année suivante, Graham Whitehead succède à Miller comme directeur artistique. Jim Morrow, directeur associé et designer dirige une communauté artistique de designers, d'acteurs, d'auteurs et de musiciens qui poursuivent l'engagement du Mermaid Theatre à offrir des productions hautement visuelles faites de couleurs vives, de mouvement et de musique, ainsi qu'à atteindre l'excellence dans l'art des marionnettes.

Au cours de son premier quart de siècle, le Mermaid Theatre a employé près de 500 artistes pour présenter ses productions multimédia à plus de deux millions d'enfants et de parents sur plus de quatre continents. Créé dans le but de présenter le folklore, l'histoire et la littérature des provinces de l'Atlantique aux jeunes de la Nouvelle-Écosse rurale, le Mermaid Theatre a fini par jouer le rôle d'ambassadeur culturel de la région. Au milieu des années 90, environ 75 p. 100 de ses revenus proviennent de ses tournées aux États-Unis. De même, ses premiers efforts en vue de développer le goût pour les arts visuels à l'aide de masques, de marionnettes et de costumes surprenants et originaux, l'ont mené peu à peu à monter des pièces complexes et riches, susceptibles d'intéresser un public de tous les âges, de même qu'à développer un milieu propice à la naissance de nouvelles pièces canadiennes. Au cours de l'été 1997, la Art Gallery of Nova Scotia a présenté une exposition rétrospective de masques, de décors et d'accessoires du Mermaid Theatre.


Lecture supplémentaire

  • Kenneth B. MacKay, Puppetry in Canada: An Art to Enchant (1980); Jim Morrow, "Mermaid Theatre and Its Place in Canadian Puppetry", Canadian Theatre Review (Summer 1998); and Denise Lynde, "Wolfville's Mermaid Theatre: The First Fifteen Years," Theatre History in Canada 9 (Spring 1988); Alice Walsh; Mermaid, A Puppet Theatre in Motion, 2005.