Nannary, William

William Nannary, directeur de théâtre et promoteur (né le 24 juin 1838 à Saint-Jean, N.-B.; décédé le 24 octobre 1915 à San Francisco).
William Nannary, directeur de théâtre et promoteur (né le 24 juin 1838 à Saint-Jean, N.-B.; décédé le 24 octobre 1915 à San Francisco).


William Nannary, directeur de théâtre et promoteur (né le 24 juin 1838 à Saint-Jean, N.-B.; décédé le 24 octobre 1915 à San Francisco). Fils aîné de Timothy et de Bridget Nannary et probablement éduqué à l'église catholique locale, Nannary devient un conférencier et un dialecticien notoire au sein de l'Irish Friendly Society de sa région. En 1857, avec d'autres membres de la société, il fonde un club de théâtre, qui devient en 1864 la célèbre troupe amateur Saint John Dramatic Club, dont il est le directeur. Durant ces années, il travaille à l'occasion avec J.W. Lanergan à la mise en place du Dramatic Lyceum. C'est à titre d'agent d'affaires pour le T.C. Howard's Olympic Theatre (1868) qu'il se consacre pour la première fois à plein temps au théâtre professionnel.

De 1869 à 1872, Nannary est administrateur pour le Dramatic Lyceum. En 1871, il commence la publication de Footlight Flashes, un bulletin sur le théâtre assorti d'un programme, publication qui se poursuivra au moins jusqu'en 1876. En 1872, l'Academy of Music ouvre ses portes à Saint-Jean, et Nannary y occupe le poste d'agent du bureau de location. À partir d'août 1873 et jusqu'à ce que l'établissement soit détruit dans le Grand Incendie de 1877, il en assume la direction, tantôt seul, tantôt avec des collaborateurs (Lanergan pendant l'été 1875; E.A. McDowell au cours des étés 1874 et 1876). Il y produit des mélodrames de répertoire, des pièces de Shakespeare et, à l'occasion, des pièces plus récentes comme Clancarty de Tom Taylor (500 $ pour les droits exclusifs!). À partir de 1874, il offre des représentations pratiquement toute l'année et, en 1878, après la destruction de l'Academy, il travaille à redonner à la ville une vie culturelle à titre de directeur du Mechanics' Institute.

À partir de 1873, Nannery est un impresario respecté à Halifax. Il exerce des pressions afin d'obtenir la construction d'une académie de musique. Celle-ci ouvre ses portes en janvier 1877 et c'est l'une des troupes de théâtre de Nannary qui s'y produit durant la première saison. Ses compagnies concentrent leurs activités à Saint-Jean et à Halifax et effectuent des tournées dans le Canada atlantique. En 1878, elles s'aventurent jusqu'à Montréal et Ottawa.

De 1873 à 1880, Nannary est une figure dominante du théâtre au Canada atlantique. Il encourage une présence importante du théâtre, contribue à son soutien et, là où le besoin se fait sentir, tente d'offrir des activités théâtrales en déboursant, à une certaine époque, près de 4700 $ par semaine en salaires, tandis qu'il emploie plus de 100 personnes dans ses diverses entreprises. En 1879, une baisse des recettes, les goûts changeants du public, des difficultés de recrutement et des dépassements budgétaires entraînent sa chute. En novembre, à Terre-Neuve, sa compagnie le force à démissionner de son poste de directeur. En 1880, il dirige pendant un court moment une troupe avec Harry Lindley, mais à la fin de l'été, il part aux États-Unis avec sa famille et s'installe à San Francisco. Au début, il continue de travailler pour des compagnies de théâtre, mais, à la fin des années 1880, affaibli par une bronchite chronique, il met un terme à sa carrière.

Son frère Patrick devient un acteur mineur à Broadway; sa fille aînée, Mary Agnes (May Nannary), mène une brillante carrière au théâtre tant sur la côte Ouest que sur la côte Est; sa fille Genevieve Blinn est comédienne de cinéma muet; son fils Edward mène une longue et riche carrière d'acteur et est, entre autres, le comédien vedette du Shubert Theatre de New York; son petit-fils Kenneth devient directeur de théâtre sur la côte Ouest.


//