New-Wes-Valley

New-Wes-Valley, ville de T.-N.; pop. 2265 (recens. 2011), 2485 (recens. 2006); située sur la côte nord de la BAIE DE BONAVISTA.

New-Wes-Valley, ville de T.-N.; pop. 2265 (recens. 2011), 2485 (recens. 2006); située sur la côte nord de la BAIE DE BONAVISTA. Constituée en tant que district rural en 1946 et en tant que ville en 1980, la localité est le résultat de la fusion de plusieurs localités plus anciennes. Les localités autrefois appelées Badger's Quay, Valleyfield, Pool's Island, Wesleyville et Newtown sont devenues la ville de New-Wes-Valley en 1996.

La colonisation débute au début du XIXe siècle sur l'île Pool (qui s'appelle à l'origine l'île Fool). Les premiers résidants sont des chasseurs de phoque et des pêcheurs côtiers attirés par les nombreux havres et mouillages qu'offre cette portion de la baie de Bonavista. Celle-ci est également située près d'une voie migratoire de PHOQUES et, au milieu du XIXe siècle, l'île Pool est un grand centre de chasse au phoque du Labrador depuis un certain temps. Cette chasse est à ce point importante pour l'économie locale qu'on célèbre, jusqu'en 1918, un service religieux en son honneur à l'église St. James, sur l'île Pool.

À la fin du XIXe siècle, la colonisation s'étend au continent à partir de Pool's Island et de nouvelles localités voient le jour : Badger's Key (qui devient Quay), Valleyfield, Wesleyville et Newtown. De fait, avec le temps, ces localités touchent les unes aux autres, ce qui mène à la fusion des trois premières en 1980 et des deux autres en 1992. Dans les années 20, l'industrie du phoque entre dans une longue période de déclin et l'économie locale se tourne de plus en plus vers la pêche côtière.

À la suite de l'effondrement de la pêche au début des années 90, les résidants doivent chercher de l'emploi dans les nombreuses petites scieries et usines de pâte de bois de la région.