New Westminster

New Westminster (Colombie-Britannique), ville constituée en 1860, population de 70 996 habitants (recensement de 2016), de 65 976 habitants (recensement de 2011). New Westminster est située sur la rive nord du fleuve Fraser à 20 km à l’est de Vancouver. Le gouverneur James Douglas établit New Westminster en 1859 à titre de capitale de la Colombie-Britannique. Les Royal Engineers en font la prospection et la reine Victoria lui donne son nom. Conséquemment, le surnom de New Westminster, plus vieille ville de l’Ouest canadien, est « la ville royale ».

New Westminster (Colombie-Britannique), ville constituée en 1860, population de 70 996 habitants (recensement de 2016), de 65 976 habitants (recensement de 2011). New Westminster est située sur la rive nord du fleuve Fraser à 20 km à l’est de Vancouver. Le gouverneur James Douglas établit New Westminster en 1859 à titre de capitale de la Colombie-Britannique. Les Royal Engineers en font la prospection et la reine Victoria lui donne son nom. Conséquemment, le surnom de New Westminster, plus vieille ville de l’Ouest canadien, est « la ville royale ».


Peuples autochtones

La ville de New Westminster est située sur le territoire traditionnel des Salish de la côte, et en particulier celui de la Première nation Qayqayt. Le territoire n’est pas cédé, ce qui signifie que les Premières nations n’ont jamais abandonné leurs terres par le biais de traités ou d’autres moyens.

Historique

Pendant les ruées vers l’or du fleuve Fraser et du Cariboo, New Westminster, plus ancienne ville de l’Ouest canadien, constitue le centre commercial et la plaque tournante du transport routier. Cependant, elle ne supplante jamais Victoria, qui maintient sa domination globale en raison de son accès plus facile au transport océanique. En 1868, le conseil législatif choisit Victoria comme capitale permanente des colonies de la Colombie-Britannique et de l’île de Vancouver récemment réunies. (Voir aussi Politique en Colombie-Britannique.)

Navire à voile, New Westminster

Bien que New Westminster s’assure la construction d’une ligne de chemin de fer du Canadien Pacifique en 1886, l’achèvement de la ligne principale jusqu’à Vancouver en 1887 la relègue définitivement au second rang. Néanmoins, New Westminster demeure importante en raison de son port en eau douce, de sa production de bois et de sa conserverie de saumon. De plus, elle est le centre commercial de la vallée du Fraser, ainsi qu’un siège administratif et de services. On y trouve des institutions comme la Cour de comté, le pénitencier de la Colombie-Britannique, l’hôpital psychiatrique provincial et le Royal Columbian Hospital. En 1904, New Westminster assure aussi plusieurs liaisons ferroviaires vers les États-Unis par le chemin de fer Great Northern et le pont ferroviaire du fleuve Fraser. En 1910, un lien est créé avec la vallée orientale du Fraser par le chemin de fer de la BC Electric, et en 1915, on fait de même avec l’est du Canada par le chemin de fer du Canadien National.

Population

La population de New Westminster est diverse sur le plan démographique. Selon le recensement de 2016, les principaux groupes ethniques de la ville sont les Chinois (10 % de la population), les Asiatiques du Sud (8,3 %), les Philippins (8,2 %), les Noirs (2,5 %) et les Coréens (2,1 %). La majorité des immigrants vivant à New Westminster citent comme pays de naissance les Philippines, suivies par la Chine, l’Inde, le Royaume-Uni et la Corée du Sud. Les populations autochtones représentent 3,3 % de la population de New Westminster. Économie

La conserverie de saumon, le pénitencier et la brasserie Labatt’s étaient autrefois des employeurs d’importance à New Westminster. Aujourd’hui, les grands employeurs sont l’hôpital Royal Columbian, ainsi que des services professionnels, techniques et scientifiques divers.

La ligne originale de l’Aérotrain, ouverte en 1986, comprenait un arrêt à New Westminster. Ceci, combiné à la position stratégique de la ville en tant que centre comme centre de la vallée du bas Fraser et au réaménagement de son quartier riverain, a permis d’accroître le tourisme dans la région.

Vie culturelle

Bureaux du gouvernement et camps

Parmi les rares bâtiments remontant à l’époque coloniale, on retrouve la fameuse Captain William Irving House (1864-1865), aujourd’hui centre historique de la ville. En 1898, un important incendie rase le centre-ville et certains quartiers résidentiels. Cela étant dit, de nombreux bâtiments construits au cours de la décennie suivante sont conservés. Derrière la maison Irving se trouvent le musée et les archives de New Westminster. Sur le quai Westminster, un ancien vapeur à aubes fait aussi office de musée, le musée maritime Samson V.

Trois premiers ministres de Colombie-Britannique viennent de New Westminster : John Robson, fondateur du journal le British Columbian (1861-1983), Richard McBride et Byron Johnson. New Westminster est aussi connue pour les succès nationaux de ses équipes de crosse. Le temple canadien de renommée de la crosse se trouve d’ailleurs aussi à New Westminster.


//