Canadiens philippins (Philippino-canadiens)

Les Philippins sont au Canada depuis le début du 19e siècle. La migration au Canada en provenance des Philippines a considérablement augmenté à partir des années 1960. (Voir Politique d’immigration au Canada.) Lors du recensement de 2016, 837 130 personnes ont déclaré être d’origine philippine. Les Canadiens d’origine philippine constituent le groupe le plus important de Canadiens de l’Asie du Sud-Est. Parmi les Canadiens d’origine philippine, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, soit de 56 % comparativement à 44 %. Les Philippines étaient le pays de naissance le plus commun parmi les personnes qui ont immigré au Canada entre 2011 et 2016.

Les Philippins sont au Canada depuis le début du 19e siècle. La migration au Canada en provenance des Philippines a considérablement augmenté à partir des années 1960. (Voir Politique d’immigration au Canada.) Lors du recensement de 2016, 837 130 personnes ont déclaré être d’origine philippine. Les Canadiens d’origine philippine constituent le groupe le plus important de Canadiens de l’Asie du Sud-Est. Parmi les Canadiens d’origine philippine, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, soit de 56 % comparativement à 44 %. Les Philippines étaient le pays de naissance le plus commun parmi les personnes qui ont immigré au Canada entre 2011 et 2016.


Conrad Santos
Premier Canadien d'origine philippine élu à une assemblée législative.
Mable Elmore
La secrétaire parlementaire pour la réduction de la pauvreté en Colombie-Britannique.

Vue d’ensemble

Les Philippines sont un archipel constitué de 7 083 îles situé dans l’océan Pacifique occidental, et qui s’étend sur 300 000 km2. En 2015, la population du pays est estimée à près de 101 millions de personnes. Plus de 80 % de la population est catholique. (Voir aussi Catholicisme au Canada.) Les Philippines affichent une grande diversité ethnique; on y compte presque 100 groupes ethniques divers. Les Philippines sont une colonie espagnole de 1565 à 1898. Elles sont cédées aux États-Unis après la guerre hispano-américaine. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, le Japon envahit les Philippines en décembre 1941. Le Japon occupe le pays jusqu’en juillet 1945, lorsqu’il est reconquis par les États-Unis. Les Philippines obtiennent leur indépendance le 4 juillet 1946. Toutefois, les Philippins célèbrent le jour de leur indépendance le 12 juin, date de la première proclamation d’indépendance de l’Espagne en 1898.

Histoire des migrations

Il existe des preuves de la présence de Philippins au Canada dès le début des années 1890. Lorsqu’arrive le début du 20e siècle, une petite communauté semble être établie en Colombie-Britannique. Dans les années 1920, quelques archives canadiennes indiquent en effet la présence d’un petit nombre de Philippins dans le pays. Il est probable que les premiers migrants soient venus des États-Unis.

La première cohorte majeure de migrants philippins au Canada arrive dans les années 1960. (Voir Politique d’immigration au Canada.) En 1965, 1467 Philippins arrivent au Canada, soit près du double du nombre de ceux qui ont été admis au cours des deux décennies précédentes. La politique d’immigration canadienne est axée sur les besoins de main-d’œuvre du Canada. Ceci permet aux Philippins qualifiés et bien formés, résultat d’une éducation publique obligatoire de masse, d’immigrer au Canada en grand nombre. En 1972, un sondage pancanadien mené auprès des Canadiens d’origine philippine révèle que près de 85 % de ces immigrés détiennent au moins un baccalauréat. Leurs professions sont dans les secteurs de la santé, manufacturiers, de la vente, de l’enseignement et des services.

La surpopulation, et les difficultés économiques et politiques aux Philippines provoquent une émigration massive à partir des années 1970. La déclaration de la loi martiale en 1972 encourage encore plus de personnes à partir. En 1995, plus de 220 000 Philippins sont entrés au Canada en tant qu’immigrants reçus. Plusieurs d’entre eux cherchent de meilleures opportunités économiques pour leur famille. La majorité de ces immigrants sont des femmes âgées de 20 à 34 ans qui sont catholiques, elles sont relativement instruites et elles maitrisent l’anglais. En 1992, les Philippines sont le deuxième pays d’origine en importance des immigrants canadiens.

Au cours des années suivantes, le type d’immigrants dont le Canada a besoin change. En réponse à ce changement, le gouvernement fédéral instaure le Programme des aides familiaux résidants (voir Travail domestique au Canada). Ce programme permet à plus de 30 000 Philippins d’immigrer au Canada entre 1982 et 1991. Depuis 1992, les Philippins se classent généralement premiers dans la catégorie des « immigrants indépendants », un groupe de personnes choisies en fonction de leurs compétences et de leurs capacités à contribuer rapidement à la société et à l’économie canadiennes. L’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 confirme cette tendance. Les Philippines sont au premier rang des pays d’origine des immigrants qui arrivent entre 2011 et 2016. Durant cette période, 15,6 % de tous les nouveaux immigrants reçus au Canada (soit 188 805 personnes) sont originaires des Philippines.

Répartition géographique

Selon le recensement de 2016, 837 130 personnes (réponses uniques et multiples) d’origine philippine vivent au Canada. Près de 40 % de tous les Canadiens d’origine philippine résident en Ontario (337 760). On en compte 175 130 en Alberta, et 158 215 vivent en Colombie-Britannique. Le reste de la communauté est répartie à travers les autres provinces et territoires.

La plupart des Canadiens d’origine philippine s’installent dans les régions métropolitaines. Plus de 81 % des immigrants philippins de l’Ontario vivent dans la grande région métropolitaine de Toronto (246 340). Un bon nombre de Philippins résident également à Vancouver (133 925), Winnipeg (77 305), Calgary (75 020), Edmonton (64 275) et Montréal (35 680).

Vie sociale, culturelle et religieuse

Filipino (ou pilipino), provenant du tagalog, et l’anglais sont les langues nationales des Philippines. Au Canada, 431 380 personnes déclarent le tagalog comme étant leur langue maternelle (première langue apprise) en 2016. De plus, en raison de leur maîtrise de l’anglais et de leur niveau d’éducation relativement élevé, les Philippins ont tendance à s’intégrer aux communautés urbaines.

Il existe plus de 1 000 associations philippines au Canada. Ces associations se forment selon les origines provinciales ou régionales. D’autres sont basées sur les affiliations universitaires ou les intérêts communs. Ces associations participent aux festivals communautaires et aux célébrations civiles. Les communautés philippines ont des journaux, des magazines, périodiques, des stations de télévision et de radio communautaires. De nombreuses familles d’origine philippine très unies au Canada adhèrent encore aux valeurs asiatiques du respect des aînés, de l’appréciation de l’éducation, de la croyance en une autonomie, et du respect de l’honneur familial.

L’Église catholique est un important centre social pour les Canadiens d’origine philippine. Les fêtes religieuses sont célébrées selon les rites traditionnels. Ceux-ci comportent des chants et des danses du pays, des spécialités culinaires et des décorations.

Dans le domaine des arts et de la culture, les Canadiens d’origine philippine reconnus incluent la chanteuse Joey Albert, le bédéiste J. Torres et le dramaturge C. E. Gatchalian. En politique, Conrad Santos a été le premier Canadien d’origine philippine élu à une assemblée législative au Canada (celle du Manitoba en 1981). (Voir Députés des législatures provinciales et territoriales.) En 1988, le Dr Rey D. Pagtakhan est devenu le premier Canadien d’origine philippine à siéger à la Chambre des communes. En 2012, Tobias Enverga est devenu le premier nommé au Sénat du Canada.

Relations entre le Canada et les Philippines

Le Canada et les Philippines ont tissé des liens généralement étroits et amicaux. Le Canada possède une ambassade à Manille, la capitale des Philippines. Le Canada travaille également en tant que partenaire du dialogue au sein de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE). Aux Philippines, le Canada fait la promotion du développement démocratique, de la bonne gouvernance, de la primauté du droit, de la paix et de la protection des droits de la personne. Depuis 2014, les Philippines font partie des 25 pays ciblés par le Canada pour ses efforts de développement international. L’objectif de ce programme de développement bilatéral aux Philippines est de créer un développement durable et d’améliorer l’économie.

Le commerce bilatéral entre les deux pays est considérable. En 2014, la valeur des exportations de marchandises canadiennes vers les Philippines est de 569,7 millions de dollars. La valeur des importations de marchandises provenant des Philippines s’élève à près de 1,24 milliard de dollars.

En 2019, un grave différend diplomatique éclate entre les deux pays. Un certain nombre de conteneurs canadiens remplis de déchets sont bloqués aux Philippines depuis 2014. Les conteneurs sont faussement marqués comme contenant des matières recyclables. Les Philippines veulent que ces conteneurs soient retournés au Canada. Le gouvernement du Canada est forcé d’intervenir et les conteneurs sont rapatriés au pays. (Voir Élimination des déchets.)