Orchestre philharmonique de Calgary/Calgary Philharmonic Orchestra

En 1985, le Jack Singer Concert Hall du Calgary Centre for the Performing Arts (maintenant EPCOR Centre for the Performing Arts) devint le foyer des prestations de l'OPC.

Jack Concert Singer Concert Hall
Carthy orgue situé dans le hall du EPCOR CENTRE for the Performing Arts. Pour entendre l'ouverture du Concerto en g mineur de Francis Poulenc, interprétée par L'Orchestre philharmonique de Calgary, et Patrick Wedd \u00e0 l'orgue, cliquez sur le bouton \u00ab Son \u00bb (avec la permission de la Société Radio-Canada).

Orchestre philharmonique de Calgary/Calgary Philharmonic Orchestra

 Orchestre philharmonique de Calgary/Calgary Philharmonic Orchestra. Ensemble né de la fusion (1955) de l'Orchestre symphonique de Calgary et de l'Alberta Philharmonic, formé plus tôt la même année sous la direction du chef d'orchestre néérlandais Henry Plukker (Dornbirn, Autriche, 14 mai 1908). Plukker oeuvra comme chef d'orchestre de l'OPC jusqu'en 1962. À ses débuts, l'OPC présentait chaque année 10 concerts au Palace Theatre et quelques concerts scolaires. Par la suite, il se produisit à l'Alberta Jubilee Auditorium. En 1963, année ou Haymo Taeuber devint chef d'orchestre, l'assistance était passée d'une moyenne de 900 entrées par concert à plus de 2500. Sous la direction de Taeuber (Graz, Autriche, 1er janvier 1908; élève de Felix Weingartner et ancien dir. des Petits chanteurs de Vienne et d'orchestres en Autriche, en Turquie et en Iran), des orchestres de jeunes (niveaux junior, intermédiaire et senior) furent mis sur pied pour encourager et former des jeunes musiciens. En 1968, Taeuber fut remplacé pour une année par le célèbre pianiste José Iturbi (Valence, 28 novembre 1895 - Hollywood, 28 juin 1980) sous le mandat duquel, pour la première fois, l'orchestre augmenta ses effectifs à 27 instrumentistes à plein temps (ce nombre devait passer à 45 en 1977-78). Après Iturbi, des chefs invités se succédèrent pendant une année, puis Maurice Handford (Salisbury, Wiltshire, Angl., 29 avril 1929 - 16 décembre 1986) dirigea l'orchestre de 1970 à 1975, suivi à nouveau de chefs invités parmi lesquels Franz-Paul Decker, conseiller artistique et principal chef invité de 1975 à 1977. Arpad Joo (Budapest, 1948, un protégé de Kodály) fut dir. mus. de 1977 à 1984, alors qu'il fut remplacé par Mario Bernardi. Lors de la saison 1990-91, l'orchestre comptait 63 instrumentistes à temps plein et une saison de 42 semaines, incluant des concerts-conférences; des concerts de musique de chambre; une série de concerts pop dirigé par le chef d'orchestre pop en titre Richard Hayman, par Susan Haig (chef d'orchestre officielle de 1988 à 1991, succédée par André Jutras) et par des chefs invités; une série de concerts pour les jeunes; la série « 20th Century Classics » (qui débuta au cours de la saison 1986-87); ainsi que des concerts communautaires, des concerts scolaires et certains autres parrainés par des compagnies. L'OPC a également participé aux productions du Calgary Opera. Le Calgary Philharmonic Chorus de 70 voix fut fondé en 1963 par Haymo Taeuber, qui le dirigea jusqu'à son départ en 1968, année où le choeur fut dissous. Lloyd Erickson le fit revivre de 1970 à 1975; après un autre hiatus (1975-77), le choeur fut reinstauré à nouveau sous la direction d'Erickson, et Terence Fullerton en devint le chef en 1979. En 1988, le choeur avait un effectif de 125 chanteurs. L'orchestre a aussi collaboré avec la Chorale Bach de Vancouver et l'Orchestre de la SRC à Vancouver.

En 1985, le Jack Singer Concert Hall du Calgary Centre for the Performing Arts (maintenant EPCOR Centre for the Performing Arts) devint le foyer des prestations de l'OPC. On attribue à Bernardi d'avoir élevé le niveau des critères artistiques de l'orchestre et d'avoir favorisé sa reconnaissance en tant qu'orchestre mûr d'une envergure nationale; sous sa direction, l'OPC a souvent diffusé des concerts sur les ondes de la SRC et a effectué ses premiers enregistrements. En mai 1989, l'orchestre effectua une tournée à Thunder Bay, Ottawa, Joliette, Saint Catharine's, Hamilton, Toronto et Kitchener.

Au nombre des chefs invités ont figuré Kazuyoshi Akiyama, Raffi Armenian, John Avison, Boris Brott, Harman Haakman, Pierre Hétu, le Soviétique Yuri Lutsiv (dans le cadre d'un échange avec Plukker en 1961), Uri Mayer, Simon Streatfeild et Cenek Vrba, violon solo de l'orchestre à partir de 1975. Les solistes invités ont compté Robert Aitken, Claudio Arrau, le Canadian Brass, Corey Cerovsek, Constance Channon-Douglass, Van Cliburn, Jane Coop, Janina Fialkowska, Maureen Forrester, Judith Forst, Rivka Golani, Ida Haendel, Betty-Jean Hagen, Moshe Hammer, Angela Hewitt, Marek Jablonski, Anton Kuerti, Louise Lebrun, Louis Lortie, Lois Marshall, Allan Monk, Sandra Munn, Igor Oistrakh, Jon Kimura Parker, Itzhak Perlman, Albert Pratz, Shauna Rolston, Robert Silverman, Steven Staryk, Henryk Szeryng, Bernard Turgeon, Ronald Turini et George Zukerman.

Parmi les oeuvres commandées et créées par l'orchestre figurent Portraits de Richard Johnston (29 janvier 1973), le Nocturne n 2 de Harry Freedman (24 avril 1977), le Concerto pour percussion d'Allan Bell (21 mai 1986, avec Tim Rawlings comme soliste), Letters from Mignon de R. Murray Schafer (11 avril 1987) ainsi que le Concerto pour piano (28 janvier 1989, avec Charles Foreman comme soliste) et les Variations (7 juin 1991) de William Jordan. Parmi les autres oeuvres canadiennes exécutées par l'orchestre figurent Paysanna de Champagne (1958-59), The Lonely Lake de Leonard Leacock (1963), Le Rite du soleil noir de Pépin (1975-76), Sinfonia d'Archer (1976-77), le Concerto pour violon de Kenins et Triptyque de Mercure (1977-78), Celebration de Chatman, A Concert of Myths de Beckwith et Son of Heldenleben de Schafer (1983-84), Symphony in Two Movements de Gellman (1987-88), Epitaph for Strings et Concerto pour flûte de Koprowski (1988-89), et Sonance Resonance (Welche Töne?) d'Anhalt (1989-90) commandée par l'OPC conjointement avec le TS et l'OSM. L'orchestre fut reconnu pour sa programmation audacieuse d'oeuvres contemporaines par la SDE Canada en 1981, 1982, 1987 et 1988, et par la SOCAN en 1989 et 1990.

Les administrateurs de l'orchestre ont été Gladys Deutsch (1960-63), Mme John R. McKay (1963), Max L. Malden (1966-70), N.N. Herrington (1970-72), Kurt Trachsel (1972-77) et Alan Graham (1977-79), à qui succéda John Shaw, toujours en place en 1990. La publication du magazine de la programmation de l'orchestre, Prelude, commencée en octobre 1975, se poursuivait toujours en 1991.


Lecture supplémentaire

  • 'Calgary Philharmonic on the map,' CanComp, 53, Oct 1970

    Musselwhite, Bill. 'The philharmonic (in one form or another) has been around since 1928,' Calgary Herald Magazine, 12 Mar 1971

    The Calgary Philharmonic History, souvenir program (Calgary 1975)

    Edds, Jack. 'Calgary's indomitable link with our eastern cities: the Symphony Orchestra,' OCan, vol 4, May 1977

    'The CPO Chorus increases profile,' Prelude, vol 10, 1988

    Burns, David. 'Kicking the cowtown blues,' Western Report, vol 3, 24 Oct 1988

    Everett-Green, Robert. 'CPO breaks new ground under Bernardi's baton,' Toronto Globe and Mail, 16 May 1989

Liens externes