Pierre Brault

Pierre Florent Brault, musicien, compositeur, arrangeur (né le 3 août 1939 à Montréal, Québec; décédé le 14 janvier 2014 à Sherbrooke, Québec). Lauréat du Canadian Film Award pour la trame sonore du film La vraie nature de Bernadette, réalisé par Gilles Carle en 1972, il compose également la musique de la série Passe-Partout qui marque la génération X.




Débuts

Après avoir appris les rudiments de l’accordéon avec un oncle, Pierre Florent Brault poursuit son apprentissage de façon autodidacte; il entreprend sa vie professionnelle à 18 ans. En 1959-1960, parce qu’il sait lire la musique, il est vite repéré pour accompagner les chansonniers qui se produisent dans une boîte à chansons à Chicoutimi, où il s’est installé. Un soir , le compositeur Paul De Marjerie lui demande de l’aider à transcrire les arrangements d’une partition pour orchestre et l’incite à s’établir à Montréal, ce qu’il fera quelques mois plus tard.

De 1957 à 1959, Pierre F. Brault travaille dans le domaine de l’aviation à Bagotville. Il est aussi gérant d’une entreprise de déménagement à Chicoutimi. Puis, il entend la chanson de Raymond Lévesque intitulée Quand les hommes vivront d’amour et se rend compte alors qu’il peut vivre de sa musique, même si ce n’est pas un choix que font couramment les artistes à l’époque. En 1962, il compose la musique d’accompagnement d’une pièce de théâtre pour la troupe Les Apprentis sorciers, qui se produit dans une salle comptant une soixantaine de places. Un soir, le cinéaste Claude Jutra et l’humoriste chanteuse Clémence Desrochers le remarquent; le réalisateur lui propose de composer la musique de son film Rouli-roulant. Ce sera pour lui le début d’une carrière de compositeur de musique de film.


L’ONF lui ouvre ses portes

Par la suite, Pierre F. Brault, qui cherche du travail, offre ses talents à l’ONF (Office national du film du Canada). Dans l’entrevue accordée en janvier 2014 à Éléphant pour le dossier sur les 100 ans de la musique de film, il raconte qu’il repart toujours de l’ONF avec un nouveau contrat en poche. Chaque film lui donne l’occasion de parfaire ses compétences. Par exemple, il apprend les rudiments de la harpe pour pouvoir composer une pièce musicale d’une durée de dix minutes qui sera jouée dans un long métrage.

Que ce soit aux côtés de musiciens comme Robert Charlebois ou Claude Gauthier, de cinéastes comme Claude Jutra, Gilles Carle ou Frédéric Back, ou encore lors d’un voyage en Europe dans les années 1970, où il découvre le son électroacoustique qui l’influencera grandement, Pierre F. Brault développe au fil du temps un style musical bien à lui.

Passe-Partout

C’est le 28 avril 1977 que Pierre F. Brault s’engage dans le projet le plus déterminant de sa carrière : il signe un contrat avec l’équipe de Passe-Partout pour composer la musique de 125 épisodes. Une fois qu’il a les paroles des chansons en main, qu’il reçoit aux deux jours, il en compose la musique en une dizaine de minutes. C’est en collaboration avec son ami Michel Robidoux qu’il travaille aux arrangements et aux enregistrements des pièces musicales de l’émission.

En 2004, les Cowboys fringants rendent hommage à Pierre F. Brault à la salle La Tulipe à Montréal où plus de 600 jeunes adultes de la génération Passe-Partout sont rassemblés pour écouter les chansons qui les ont marqués dans leur enfance et en retrouver la magie.


Requiem pro humanitate

En 2005, il réalise un rêve qu’il chérit depuis plus de 20 ans : il compose une œuvre orchestrale, Requiem pro humanitate qu’interprète l’Orchestre Métropolitain, dirigé par Yannick Nézet-Séguin, lors du 40e anniversaire de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Inspiré par des textes en latin du 13e siècle, il exprime à travers cette œuvre magistrale sa vision de l’humanité en péril.

Pierre F. Brault a produit 86 trames sonores pour des films d’animation et des courts et longs métrages. Il décède le 14 janvier 2014 en laissant derrière lui une œuvre musicale prolifique et audacieuse.

Prix et récompenses

  • Prix Best Original Music Score (meilleure musique de film) (La vraie nature de Bernadette), Canadian Film Awards (1972)
  • Félix du Microsillon le plus vendu (Passe-Partout, Passe-Partout), ADISQ (1981)
  • Nomination pour le Microsillon de l’année et Félix du Microsillon de l’année - Enfants (Passe-Partout vol.3), ADISQ (1982)
  • Félix du Microsillon de l’année - Enfants (Passe-Partout vol.4), ADISQ (1983)
  • Félix du Microsillon de l’année - Enfants (Passe-Partout vol. 6, Noël de Pruneau et de Cannelle), ADISQ (1986)
  • Nomination pour le Microsillon de l’année - Enfants (Passe-Partout vol.7), ADISQ (1987)

Lecture supplémentaire

  • Boucher, Denis. 'Pierre Brault: Notre pays est le meilleur endroit du monde pour la création,' Montreal Petit Journal, 17 Apr 1966

Liens externes