Pois chiche

Le pois chiche (Cicer arietinum) fait partie de la famille des LÉGUMINEUSES. Les deux principaux centres d'origine du pois chiche sont l'Asie du Sud-ouest et la région méditerranéenne, alors que l'Éthiopie est un centre d'origine secondaire.

Pois chiches
Culture de pois chiches à l'essai à l'Université de la Saskatchewan (avec la permission de Bunyamin Tar'an)
Plants de pois chiche
Plants de pois chiche en serre (avec la permission de Bunyamin Tar'an)
Grains de pois chiche
(avec la permission de Bunyamin Tar'an)
Pois chiches
Champ de pois chiches en Saskatchewan, 2008 (avec la permission de Bunyamin Tar'an)
Champ de pois chiches
Champ de pois chiches prêt à récolter (avec la permission de Bunyamin Tar'an)

Pois chiche

Le pois chiche (Cicer arietinum) fait partie de la famille des LÉGUMINEUSES. Les deux principaux centres d'origine du pois chiche sont l'Asie du Sud-ouest et la région méditerranéenne, alors que l'Éthiopie est un centre d'origine secondaire. De nos jours, le pois chiche est la troisième culture de LÉGUMINEUSES À GRAINS la plus importante au monde après le HARICOT SEC et le POIS. Il représente 15 p. cent de la production mondiale totale de légumineuses à grains.

Le pois chiche est une culture de saison fraîche généralement cultivée en hiver en Inde, au Moyen-Orient, en Australie et en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Sa croissance est favorisée si la température diurne se trouve entre 21 et 29ºC, et la température nocturne entre 18 et 21ºC. La température idéale pour la germination est de 15ºC, bien que pour le pois chiche desi, la germination peut commencer lorsque la température du sol atteint 5ºC seulement. Le pois chiche est une culture relativement tolérante à la sécheresse. Sa longue racine pivotante permet à la plante d'utiliser l'eau à une plus grande profondeur que les autres légumineuses à grains. En l'absence de maladie, le pois chiche donne un meilleur rendement lorsqu'il y a entre 20 et 30 cm de précipitations pendant la saison de croissance et qu'il est cultivé dans des sols bien drainés.

La culture des pois chiches comporte plusieurs propriétés agronomiques qui sont bénéfiques aux systèmes culturaux. Elle augmente la fertilité du sol parce que les plants ont la capacité de fixer l'azote de l'air, seulement en association avec des espèces bactériennes Rhizobium qui sont spécifiques au pois chiche et qu'on appelle Bradyrhizobium (la souche qui infecte les lentilles et les pois de grande culture ne fonctionne pas). La culture du pois chiche stimule également les populations de mycorhizes dans le sol et bénéficie aux autres cultures en rotation, prévenant ainsi l'usage excessif de fertilisants chimiques et l'acidification du sol.

Le pois chiche fait partie des cultures les plus récentes dans l'Ouest canadien. Cette culture est bien adaptée aux zones semi-arides de sol brun et de sol brun foncé qu'on retrouve dans cette région. C'est dans les années 1920 qu'on rapporte pour la première fois la production de pois chiches dans l'Ouest canadien, mais la production d'envergure ne commence réellement qu'en 1997, lorsque 11 000 ha sont ensemencés en Saskatchewan. La superficie de pois chiches dans l'Ouest Canadian atteint son apogée en 2001, avec l'ensemencement de 480 000 ha. Depuis, la production fluctue en raison de certains facteurs tels l'éruption de maladies, les conditions météorologiques défavorables et le prix relatif du pois chiche par rapport à celui des autres légumineuses à grains. La superficie moyenne de pois chiches cultivée au Canada au cours des dernières années est d'environ 60 000 ha.

On produit deux types distincts de pois chiche, chacun avec un usage et un marché différents. Le premier type est le pois chiche kabuli ou garbanzo, un gros pois en forme de tête de bélier, de couleur crème à blanche, avec une fine enveloppe (tégument) blanche. Les grains sont environ deux fois plus gros que le pois de grande culture (260 à 600g/1000 grains). Ils sont souvent utilisés dans la fabrication de collations (dans le sud de l'Asie) et d'houmous (au Moyen-Orient), ou les grains entiers sont mis en conserve pour le commerce des bars à salade (en Amérique du Nord). Le second type est le pois chiche desi, un petit pois (120 à 300g/1000 grains) avec un tégument épais, dur et coloré (de vert à mauve, brun ou noir), qu'on exporte souvent entier vers le sous-continent indien. On prépare généralement le pois chiche desi pour la consommation en le décortiquant puis en le fendant (chana dal) ou encore, en le décortiquant pour ensuite le moudre en farine (besan). Le type desi compte pour environ 85 à 90 p. cent de la production mondiale de pois chiches, alors que la balance correspond au type kabuli. En ce qui a trait à l'origine des types kabuli et desi, on rapporte que le pois chiche desi a précédé le kabuli, alors que ce dernier a été sélectionné génétiquement à partir du desi. La linguistique a démontré que le pois chiche kabuli a voyagé jusqu'en Inde via la capitale afghane Kabul il y a environ deux siècles, et a ainsi acquis le nom hindi de « kabuli chana ».

Les pois chiches crus contiennent, par 100g: 357 calories, 4,5-15,69 p. cent d'humidité, 14,9-24,6g de protéines, 0,8-6,4 p. cent de lipides, 2,1-11,7g de fibre, 2-4,8g de cendre, 140-440mg de calcium, 190-382mg de phosphore, 5-23,9mg de fer, 0-225mg d'équivalent bêta-carotène, 0,21-1,1mg de thiamine, 0,12-0,33mg de riboflavine et 1,3-2,9mg de niacine. On dit que la germination augmente les quantités proportionnelles d'acide ascorbique, de niacine, de fer disponible, de choline, de tocophérol, d'acide pantothénique, de biotine, de pyridoxine, d'inositol et de vitamine K. Le pois chiche contient de 17 à 24 p. cent de protéines avec des aminoacides essentiels tels le tryptophane, la méthionine et la cystéine. Il est une bonne source de glucides et de protéines, ces deux éléments représentant 80 p. cent du poids total des grains séchés. On estime que la disponibilité des nutriments des pois chiches est de 12 calories et de 0,6g de protéines par grain.

Comme la plupart des autres haricots, les pois chiches sont une bonne source de fibres qui diminuent le taux de cholestérol. De plus, leur contenu élevé en fibres empêche le taux de sucre dans le sang d'augmenter trop vite après un repas, et ils représentent donc un choix particulièrement intéressants pour les individus souffrant de DIABÈTE, de résistance à l'insuline ou d'hypoglycémie. Lorsqu'ils sont combinés à des grains entiers tel le riz, les pois chiches fournissent des protéines de haute qualité et qui ne contiennent presqu'aucun gras.


En savoir plus