Pokemouche

Pokemouche, localité non const. dans la municipalité de paroisse de Inkerman du N.-B.; pop. 518 (recens. 2011), 515 (recens. 2006).
Pokemouche, localité non const. dans la municipalité de paroisse de Inkerman du N.-B.; pop. 518 (recens. 2011), 515 (recens. 2006).


Pokemouche, localité non const. dans la municipalité de paroisse de Inkerman du N.-B.; pop. 518 (recens. 2011), 515 (recens. 2006). Pokemouche est située dans la région rurale d'Inkerman, à 15 km au sud de Caraquet, près du centre de la péninsule acadienne (au sud de la baie des Chaleurs). La lagune marécageuse à l'embouchure de la rivière Pokemouche empêche l'établissement d'un port, mais Pokemouche a joué un rôle important dans les communications terrestres et fluviales. On trouvait dans cette région deux villages Mi'kmaqs, trois campements et trois portages.

Des réfugiés Acadiens arrivés en 1797 sont les premiers colons, suivis après 1800 par d'anciens soldats anglais et beaucoup de colons irlandais; le français prédomine cependant aujourd'hui. L'industrie forestière, en pleine expansion après 1825, décline vers 1860. La population active actuelle travaille surtout en agriculture et dans les services. L'aéroport voisin, ouvert en 1978, améliore les communications.