Pont Lions Gate

Le pont Lions Gate, inauguré officiellement le 29 mai 1939, enjambe l'inlet Burrard à la hauteur du First Narrows (premier détroit), reliant ainsi le parc Stanley et le centre de Vancouver à la rive nord.

Le pont Lions Gate, inauguré officiellement le 29 mai 1939, enjambe l'inlet Burrard à la hauteur du First Narrows (premier détroit), reliant ainsi le parc Stanley et le centre de Vancouver à la rive nord. C'est un pont suspendu, c'est-à-dire une chaussée retenue par des câbles fixés au sommet de hauts pylônes et fermement ancrés à la rive à chaque extrémité du pont. Sa portée principale de 473 m en fait un des plus longs ponts du Canada. Il se compare en longueur au pont de Brooklyn, à New York. Nommé d'après les pics jumeaux des montagnes du North Shore, le pont a une beauté qui en a fait un symbole emblématique de Vancouver.

Historique

Craignant l'effet qu'il aurait sur le parc Stanley, la Ville de Vancouver a été longtemps réticente à construire un pont enjambant le First Narrows. Les citoyens en ont rejeté l'idée dans un plébiscite tenu en 1927. L'impulsion qui allait permettre de surmonter ces objections est venue d'Alfred James Towle Taylor, un ingénieur qui avait travaillé à divers grands projets en Colombie-Britannique. Il a déménagé en Angleterre, où il a persuadé la famille des brasseurs Guinness de financer des banlieues résidentielles à Vancouver-Ouest. Par l’entremise du consortium British Pacific Properties Ltd., la famille Guinness a offert alors de payer la construction d'un pont qui relierait Vancouver à la rive nord. L'idée que ce pont ne coûterait rien à la Ville et que sa construction créerait des emplois en ces temps de Grande Crise a eu raison des obstacles.

Construction

La construction a donc commencé le 31 mars 1937. La conception du pont, dont le style est semblable à celui du pont Golden Gate de San Francisco, a été assurée par le cabinet montréalais Monsarrat et Pratley, les plus grands architectes canadiens de ponts à l'époque. L'élégance et les points de vue spectaculaires de l'ouvrage n'ont cessé de lui valoir des compliments. Une innovation en matière de construction a été le recours à des torons préfabriqués pour les câbles porteurs. Une entreprise américaine a fourni les fils d'acier qu'une entreprise du Québec a torsadés en torons qui allaient être livrés sur place par rail. Les ouvriers ont ensuite hissé les torons et les ont disposés sur des selles au sommet des pylônes, puis les ont resserrés avec des clés.

De l’ouverture à aujourd’hui

La construction du pont a coûté exactement 5 873 837,17 $ à la famille Guinness, qui l'a revendu pour le même prix à la province en 1955. Déjà ouvert à la circulation depuis le 14 novembre 1938, le pont a été inauguré officiellement par le roi George VI et la reine Elizabeth le 29 mai 1939. Alfred J.T. Taylor, le visionnaire avisé qui avait été l'instigateur du projet, n'était pas présent à l'inauguration. La dernière touche que la famille Guinness a apportée au pont est venue en 1986 sous la forme de lampadaires, cadeau fait à la Ville à l'occasion d'Expo 86.

Les deux voies que le pont comportait à l'origine ont été plus tard réaménagées de façon qu'il en ait trois, mais il reste tout de même insuffisant pour la circulation, qui augmente de plus en plus. Néanmoins, la Ville continue de résister aux changements radicaux qui altéreraient son image emblématique.


Lecture supplémentaire

  • Lilia D'Acres and Donald Luxton, Lions Gate (1999).