Proctor, Alexander Phimister

Alexander Phimister Proctor, sculpteur et peintre (Bosanquet Township, comté de Lambton, Canada-Ouest, 27 sept. 1860 -- Palo Alto, Californie, 5 sept. 1950). La famille de Proctor quitte le Canada en 1866 et s'installe à Denver, au Colorado, en 1871.
Alexander Phimister Proctor, sculpteur et peintre (Bosanquet Township, comté de Lambton, Canada-Ouest, 27 sept. 1860 -- Palo Alto, Californie, 5 sept. 1950). La famille de Proctor quitte le Canada en 1866 et s'installe à Denver, au Colorado, en 1871.


Proctor, Alexander Phimister

Alexander Phimister Proctor, sculpteur et peintre (Bosanquet Township, comté de Lambton, Canada-Ouest, 27 sept. 1860 -- Palo Alto, Californie, 5 sept. 1950). La famille de Proctor quitte le Canada en 1866 et s'installe à Denver, au Colorado, en 1871. Le jeune Proctor y développe une passion indéfectible pour la vie de pionnier dans l'Ouest américain, pour les animaux et pour la chasse. Il sera fait membre du club Boone and Crockett, un club de chasse au gros gibier, par Theodore Roosevelt en 1893.

Il étudie à la National Academy of Design et à la Art Students League, à New York (1886-1891), réalise plusieurs sculptures monumentales pour la World's Columbian Exposition à Chicago (1891-1893), puis étudie à l'Académie Julian, à Paris, où il est l'élève de Denys Puech. Il retourne à New York en 1894 afin de préparer les chevaux de deux monuments équestres d'Augustus St. Gaudens - General John A. Logan (Chicago) et General W.T. Sherman (New York) - et en 1896, à son retour à Paris, il réalise deux pumas dressés sur leurs pattes arrière, commandés pour le Prospect Park de Brooklyn (New York).

Proctor sculpte un quadrige monumental pour le pavillon américain à l'Exposition universelle de Paris de 1900 ainsi que plusieurs pièces pour la Pan-American Exposition à Buffalo, remportant une médaille d'or aux deux expositions. En 1903, il sculpte quatre lions pour le McKinley Monument à Buffalo et, en 1909, deux tigres pour le Nassau Hall, à l'U. Princeton.

D'inspiration romantique et héroïque, les sculptures naturalistes de Proctor se fondent sur une connaissance détaillée de ses sujets, issue de son expérience. Il dessine des croquis et chasse au Colorado, dans le Montana, dans l'État de Washington et en Colombie-Britannique. Il se rend aussi en Alberta en compagnie d'Edmund Morris en 1909 et en 1910. Il est membre du Canadian Art Club de 1909 à 1915. Proctor réalise de nombreux monuments urbains, notamment à Washington, DC, au Colorado, dans l'Oregon, dans le Missouri et au Texas. Parmi ceux-ci, on peut citer Theodore Roosevelt (The Rough Rider), à Portland (1917-1924), et General Robert E. Lee à Dallas (1927-1936).


Lecture supplémentaire

  • A.P. Proctor, Sculptor in Buckskin: An Autobiography (1971)