Reynald Bouchard

​Reynald Bouchard, acteur, réalisateur, dramaturge, poète et conteur (né en 1945 à Sainte-Cœur-de-Marie, Québec; décédé le 9 août 2009 à Montréal, Québec).

Reynald Bouchard
\u00a9 Marie-Josée Hudon. Toutes les \u0153uvres reproduites sont la propriété de l'artiste. Reproduite avec la permission du Musée des Grands Québécois.

Reynald Bouchard, acteur, réalisateur, dramaturge, poète et conteur (né en 1945 à Sainte-Cœur-de-Marie, Québec; décédé le 9 août 2009 à Montréal, Québec). Homme de théâtre et concepteur d’événements artistiques, il poursuit l’idée de fasciner son public par l’émerveillement.

L’homme de théâtre

Reynald Bouchard entreprend une formation d’acteur au Conservatoire d’arts dramatiques de Montréal où il reçoit son diplôme en 1969. Intéressé par les arts du cirque, il fait ses débuts sur les planches et participe à la prestigieuse revue Paris la fête en 1978. Il monte un spectacle solo, au Centaur Theatre (théâtre anglophone situé dans le secteur du Vieux-Montréal), intitulé Reynald Bouchard, mon père et moi, qui est repris, par la suite, au Café de la Place des Arts et en tournée à travers le Québec entre 1987 et 1990.

Tout en poursuivant ses expériences sur scène, Reynald Bouchard perfectionne son jeu par des stages d’interprétation, des mises au point de techniques d’improvisation, des recherches théâtrales ainsi que des techniques de conteur dans le cadre d’ateliers pour acteurs professionnels. En 1991, il fonde L’Auguste théâtre qu’il dirige pendant 10 ans, et de 1995 à 1998, il met sur pied l’événement La cabane magique.

Cette aventure créative devient ensuite un festival hivernal qu’il nomme Noël dans le parc. Il s’agit d’un concept artistique qui marie l’architecture en milieu urbain, le théâtre et la musique de diverses cultures et répertoires, tant classique, populaire que traditionnel. En créant cet événement, Bouchard souhaite faire découvrir, voire redécouvrir aux Montréalais, la magie qui entoure la fête de Noël. Pour ce faire, il met en scène un imaginaire empli de frénésie, rappelant les calèches, la messe de minuit et les réveillons québécois d’antan.

Cinéma et télévision

En plus de son engagement théâtral, il met à profit ses talents artistiques d’acteur dans le domaine du 7e art. L’une de ses interprétations les plus marquantes est sans doute celle de Rock le boiteux amoureux dans le film du cinéaste Gilles Carle, La vraie nature de Bernadette (1972). Plus récemment, il endosse le rôle de Fournier, dans Séraphin : Un homme et son pêché (2002) de Charles Binamé, de même que celui du père d’André Fortin, chanteur du groupe Les Colocs dans le film Dédé à travers les brumes (2008) de Jean-Philippe Duval. Il a aussi joué en 1999 dans le film du réalisateur français Patrice Leconte, La veuve de Saint-Pierre, aux côtés de Daniel Auteuil et Juliette Binoche.

Au petit écran, on le remarque dans des séries comme Les filles de Caleb (une adaptation télévisuelle du roman d’Arlette Cousture) de Jean Beaudoin, dans les Héritiers Duval de Pierre-Jean Cuillerier et dans une émission qui a marqué la jeunesse québécoise pendant de nombreuses années, Watatatow.

Publications

Reynald Bouchard est aussi l’auteur de plusieurs pièces de théâtre dans lesquelles il tenait souvent des rôles dont Chants à la chandelle, Le monde de Jos Bello, Pour rejoindre celle qu’il aime il creuse un tunnel jusqu’en Chine et Le cri d’un clown. Il a également publié deux recueils de poésie aux Éditions Triptyque, La poétite (1981) et Chant d’amour au présent (1995).

Dernier hommage

Emporté par un arrêt cardiaque à l’âge de 63 ans, celui qu’on surnommait Reynald Sapin, grand comédien et conteur à ses heures, était le conjoint de la danseuse Louise Lecavalier et père de la réalisatrice Myriam Bouchard, née d’une union précédente. Son visage, son talent ainsi que sa prestance restent présents dans la conscience collective des Québécois.

Prix et distinction

Prix Gémeaux du meilleur animateur-jeunesse (Hibou, Chou, Genou!), 1988.


Autres Québécois remarquables

Liens externes