Société royale d'astronomie du Canada

Les origines de la Société royale d'astronomie du Canada (SRAC) remontent à 1868, lorsque huit astronomes amateurs fondent un club d'astronomie à Toronto. Le groupe s'étant élargi, il obtient une charte en 1890, et adopte son nom actuel en 1903, avec la permission d'Édouard VII.

Société royale d'astronomie du Canada

Les origines de la Société royale d'astronomie du Canada (SRAC) remontent à 1868, lorsque huit astronomes amateurs fondent un club d'astronomie à Toronto. Le groupe s'étant élargi, il obtient une charte en 1890, et adopte son nom actuel en 1903, avec la permission d'Édouard VII. Comme le nombre de membres s'accroît, les réunions, qui avaient lieu au domicile de membres, se tiennent à l'Université de Toronto, et une section voit le jour à Ottawa en 1906. La SRAC compte aujourd'hui 29 centres et plus de 4500 membres répartis partout au Canada.

Pour bien des gens, qu'il s'agisse d'enfants, d'amateurs ou de scientifiques, l'astronomie possède un attrait particulier. Le travail d'observation et de formation des astronomes amateurs est d'une valeur inestimable pour la science de l'astronomie. Certains membres prennent part à des observations régulières d'étoiles d'éclats variables et d'autres phénomènes, tandis que d'autres acquièrent des compétences particulières en astrophotographie. De nombreux centres de la SRAC ont construit leur propre observatoire à ces fins. Les membres reçoivent deux publications : l'Observer's Handbook, un guide quotidien du ciel nocturne, publié une fois l'an; et le SkyNews, revue destinée aux astronomes en herbe qui contient des cartes du ciel et des renseignements de base. Le Journal, qui contient des articles d'intérêt général pour les enseignants et les astronomes professionnels et amateurs ainsi que des articles sur les activités de la SRAC est consultable en ligne ou peut être reçu en version papier avec frais additionnels.

La plupart des centres de la SRAC offrent des programmes d'information du public, notamment des soirées spéciales d'observation des étoiles qui permettent à des centaines de personnes d'observer, souvent pour la première fois, le ciel au moyen d'un télescope.

Lorsque la bibliothèque nationale de la SRAC est dissoute, une partie des livres des XIXe et XXe siècles est donnée au MUSÉE DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE DU CANADA à Ottawa. Le bureau national à Toronto conserve tous les anciens manuscrits de la bibliothèque et un nombre important d'ouvrages datant de la fin du XVIIe au XXe siècles ainsi que sa collection de diapositives sur verre, de globes, de météorites et quelques instruments scientifiques anciens et supports audiovisuels du XXe siècle. Les livres constituent maintenant la collection de livres rares des archives de la SRAC à Toronto. Tout le matériel dans les archives peut être consulté par des universitaires dignes de confiance qui en font la demande à l'archiviste de la SRAC. Les registres originaux des premiers procès-verbaux se trouvent dans les collections de BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA.


Lecture supplémentaire

  • R. Peter Broughton, Looking Up: A History of the Royal Astronomical Society of Canada (1994).

Liens externes