Rudolph Martin Anderson

En 1916, il participe à un comité consultatif gouvernemental à Ottawa qui rédige la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs.

Anderson, expédition
Expéditions de Rudolf Anderson, 1913-1916. Groupe quittant Collision Point, Alaska, 16 mars 1918 (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-23659).

Rudolph Martin Anderson, zoologiste, explorateur, conservateur (près de Decorah, Iowa, 30 juin 1876 -- Ottawa, 21 juin 1961). Anderson passe sa jeunesse en Iowa, où il obtient son doctorat. Par la suite, il déménage au Canada après avoir oeuvré dans l'armée et travaillé comme ornithologue aux États-Unis. Il participe à l'exploration de l'Alaska avec le American Museum of Natural History, il sert ensuite de second à Vilhjalmur Stefansson lors de l'Expédition dans l'Arctique canadien depuis l'Alaska jusqu'à Bathurst Inlet (1913-1916), dont il dirige le groupe du Sud. C'est à ce moment qu'il relate ses trouvailles en 16 volumes et qu'il commence à s'intéresser à la protection de l'environnement alors qu'il remarque le déclin des populations de caribous et de boeufs musqués du Nord. Les expéditions zoologiques suivantes le conduisent vers de nombreuses régions du Canada.

En 1916, il participe à un comité consultatif gouvernemental à Ottawa qui rédige la Loi sur la convention concernant les oiseaux migrateurs. Chef de la division de la biologie au Musée national (1920-1946) maintenant connu sous le nom de Musée canadien de la nature, il publie un catalogue très important des mammifières canadiens et un guide encore très utilisé de nos jours sur la collecte et la protection des vertébrés. Il est aussi codirecteur du Canadian Field-Naturalist (1918-1955). Trois sous-espèces de mammifères portent son nom.


Les oeuvres sélectionnées de
Rudolph Martin Anderson