Sentiers et espaces verts

Aujourd'hui, un nombre croissant de Canadiens participent aux activités récréatives qu'offrent les sentiers, favorisant ainsi la création de nouveaux sentiers aménagés pour la randonnée pédestre ou le cyclisme, à la grandeur du pays.

Sentier récréatif de la rivi\u00e8re Niagara
Le sentier s'étend sur environ 56 km parall\u00e8lement \u00e0 la rivi\u00e8re Niagara, de Fort Erie \u00e0 Fort George (avec la permission de la Commission des parcs du Niagara).

Sentiers et espaces verts

 Le territoire canadien s'est développé le long des multiples cours d'eau utilisés par les peuples autochtones, les premiers explorateurs, les marchands de fourrures et les pionniers. À mesure que le Canada s'est développé, l'automobile et les routes ont été de plus en plus présentes dans le paysage. Les sentiers sont presque tombés dans l'oubli, à l'exception des territoires protégés et des parcs.

Aujourd'hui, un nombre croissant de Canadiens participent aux activités récréatives qu'offrent les sentiers, favorisant ainsi la création de nouveaux sentiers aménagés pour la randonnée pédestre ou le cyclisme, à la grandeur du pays.

Les sentiers prennent différentes formes, allant du simple sentier laissé à l'état sauvage, comme la Great Divide Trail, en Alberta, jusqu'aux très populaires sentiers « urbains » pavés ou pistes cyclables.

Beaucoup d'anciens sentiers ont été améliorés grâce au travail des membres d'organismes bénévoles, tels que la Bruce Trail Association, en Ontario. L'intérêt croissant pour la création de nouveaux sentiers a amené différents groupes d'amateurs de MOTONEIGE, de randonnée pédestre, de ski de fond et de vélo de montagne à s'y intéresser plus activement. De plus, de nombreuses communautés achètent les droits de passage le long des lignes ferroviaires abandonnées. « Du fer au vert » (Réseau canadien des corridors verts) est en effet devenu un mouvement très populaire à la grandeur du Canada, dans la foulée du succès obtenu par la Rails Trail Foundation de Washington (DC), où un programme a été mis sur pied il y a plus de 25 ans afin d'aménager des sentiers sur les rails des chemins de fer abandonnés.

De nos jours, les sentiers sont devenus des attractions touristiques populaires et procurent des avantages économiques aux localités et régions qui promeuvent leur développement et leur entretien. Les sentiers contribuent également à l'amélioration des terrains urbains et des abords des rivières détériorés, par le biais de divers groupes, de clubs d'entretien et de personnes dévouées qui s'engagent à les développer.

Les sentiers ne comprennent parfois qu'une seule piste, comme la Gold Rush Trail, ou sont constitués d'un réseau de pistes reliant une grande variété de caractéristiques naturelles ou façonnées par l'homme. Certains sentiers permettent de faire de longues excursions, comme le réseau de sentiers long de 200 km dans la région de 100 Mile House et Williams Lake, en Colombie-Britannique. Ils peuvent aussi former un réseau présentant de multiples facettes, comme celui du comté d'Haliburton en Ontario. De nombreuses communautés à la grandeur du Canada, de Halifax à Victoria, construisent des pistes cyclables pour les « migrants journaliers ».


Liens externes