Shilling, Arthur

En mai 1983, Shilling est l'un des sept artistes canadiens invités par le gouverneur général Schreyer à exposer au Rideau Hall, à Ottawa. Ses toiles font partie de nombreuses collections d'entreprises et privées partout en Amérique du Nord. Le film The Beauty of My People (ONF, 1978; v.f.

Clothesline
Tableau d'Arthur Shilling; huile sur masonite; 73 x 103 cm (avec la permission du minist\u00e8re des Affaires indiennes et du Nord canadien).

Shilling, Arthur

Arthur Shilling, artiste (Réserve indienne de Rama, Orillia, Ont., 19 avril 1941 -- id., 4 mars 1986). Fils de parents ojibwés, Shilling étudie à la Mohawk Institute Residential School (Brantford, Ontario) et au Ontario College of Art and Design. Il reçoit des critiques favorables dans tout le pays à l'occasion de sa première exposition solo à Ottawa, en 1967. Shilling utilise l'huile sur toile pour représenter la vie à la réserve de Rama, où il construit une galerie d'art afin d'encourager le talent local. Sa spécialité est le portrait, qu'il exécute à la manière impressionniste.

En mai 1983, Shilling est l'un des sept artistes canadiens invités par le gouverneur général Schreyer à exposer au Rideau Hall, à Ottawa. Ses toiles font partie de nombreuses collections d'entreprises et privées partout en Amérique du Nord. Le film The Beauty of My People (ONF, 1978; v.f. La Beauté de mon peuple) raconte sa vie. Le livre de Shilling, intitulé The Ojibway Dream (1986), est publié après sa mort par Tundra Press, à Montréal.