Société de fiducie

Une société de fiducie est l'unique entité légale qui peut gérer des biens détenus en FIDUCIE en tant que liquidateur, fiduciaire et administrateur de successions, de fiducies personnelles, de caisses de retraite (voir PENSION) et de FONDS COMMUNS DE PLACEMENT.

Société de fiducie

Une société de fiducie est l'unique entité légale qui peut gérer des biens détenus en FIDUCIE en tant que liquidateur, fiduciaire et administrateur de successions, de fiducies personnelles, de caisses de retraite (voir PENSION) et de FONDS COMMUNS DE PLACEMENT. Elle tient aussi le rôle d'intermédiaire financier pour attirer les épargnes et les investir dans des HYPOTHÈQUES, des titres et des prêts. Au Canada, la première société de fiducie a ouvert ses portes en 1882. Le secteur a prospéré au même rythme que la croissance économique jusque dans les années 1990, époque où un certain nombre de facteurs l'ont sérieusement ébranlé.

Les sociétés de fiducie ont élargi leurs activités quasi bancaires. Conçues à l'origine pour attirer les dépôts d'épargne et à terme afin de financer les prêts hypothécaires, elles offrent maintenant des services bancaires complets aux particuliers et aux entreprises dans la mesure des changements réglementaires permis. En bien des domaines, elles diffèrent donc peu des banques, surtout à une époque où les marchés financiers croissent et évoluent rapidement dans un monde hautement concurrentiel. De 1983 à 1985, six sociétés de fiducie font faillite en raison d'une réglementation inadéquate, de mauvaises pratiques de prêt et, dans trois cas, à cause d'actes criminels. La faillite de six autres sociétés de fiducie et le renflouement d'autres sociétés de 1991 à 1995 sont en grande partie attribuables à une piètre gestion et à d'importantes pertes sur prêts.

D'autres sociétés n'ont pas été en mesure de s'adapter au caractère changeant du secteur ou d'exploiter des créneaux de marché rentables. Une importante consolidation de l'industrie s'en est suivie. Quelques petites sociétés de fiducie ont survécu et toutes les principales sont devenues la propriété de banques importantes ou de sociétés. En 1997, sur un total de 56 sociétés de fiducie, 10 sont des filiales de banque, 8 sont des filiales de compagnies d'assurance-vie (voir ASSURANCE), 11 sont des filiales de COOPÉRATIVES DE CRÉDIT et 27 sont contrôlées par des sociétés ou leur appartiennent.

Voir aussi ACTIVITÉ BANCAIRE.


Liens externes