Spider

Dans le film Spider (2003), un schizophrène, Cleg (Ralph Fiennes), surnommé « Spider » à cause de sa fascination pour cet insecte tisseur de toiles, pense que son père (Gabriel Byrne) a tué sa mère (Miranda Richardson) afin de la remplacer par une prostituée (également interprétée par Richardson).

Spider

Dans le film Spider (2003), un schizophrène, Cleg (Ralph Fiennes), surnommé « Spider » à cause de sa fascination pour cet insecte tisseur de toiles, pense que son père (Gabriel Byrne) a tué sa mère (Miranda Richardson) afin de la remplacer par une prostituée (également interprétée par Richardson). Libéré d'un hôpital psychiatrique en Angleterre avec une réserve de médicaments et envoyé dans une maison de transition morne à proximité de sa maison familiale, Spider essaie de retracer le chemin de sa jeunesse, descendant plus profondément dans la folie à chacun de ses pas. Le film est inspiré de l'un des premiers romans de Patrick McGrath, le maître anglais moderne des histoires d'horreur gothiques.

Spider est raconté à la première personne. Le spectateur voit le monde à travers les yeux de Spider, mais a bien du mal à lui faire confiance. Spider est à ce point traumatisé par son passé que, lorsqu'il cesse de prendre ses médicaments, il erre dans le monde ténébreux où ses souvenirs d'enfance le hantent. Fiennes et Richardson livrent une interprétation remarquable parmi des acteurs tout aussi excellents, dont Lynn Redgrave dans le rôle de la directrice de la maison de transition et John NEVILLE dans celui d'un pensionnaire. Spider est carrément austère et pousse le spectateur à s'interroger sur ce qui est fictif et ce qui est réel au fur et à mesure que le film approche de sa conclusion bouleversante.

Réalisé par David CRONENBERG et scénarisé par McGrath, Spider remporte le prix GÉNIE du meilleur réalisateur et est mis en nomination dans cinq autres catégories. Il gagne le prix du meilleur long métrage canadien au Festival international du film de Toronto, est mis en nomination pour le prix du meilleur film canadien par la Toronto Film Critics Association et représente officiellement le Canada au Festival du film de Cannes en 2002.