The Carlu

1931-1981L'Eaton Auditorium est inauguré le 26 mars 1931 par un récital de la soprano Florence Austral et du flûtiste John Amadio, avec Ernest MacMillan à l'orgue.

The Carlu

The Carlu (Eaton Auditorium, 1931-1976). Salle de concert située au septième et dernier étage de l'ancien magasin Eaton de la rue College à Toronto. Cette salle, conçue par le parisien Jacques Carlu, est construite en 1929 comme partie intégrante du magasin. À l'époque, elle peut accueillir 795 spectateurs au parterre et 480 au balcon; elle est également dotée d'un orgue Casavant à quatre claviers et 90 jeux ainsi que d'aménagements de style « art déco ».

1931-1981
L'Eaton Auditorium est inauguré le 26 mars 1931 par un récital de la soprano Florence Austral et du flûtiste John Amadio, avec Ernest MacMillan à l'orgue. Il accueille de grands artistes de l'époque (en 1932-1933 : Sergeï Rachmaninoff, Sophie Braslau, Vincente Escudero, Efrem Zimbalist et Conchita Supervia; par la suite, Jussi Bjoerling, Jacqueline Dupré, Duke Ellington, Kirsten Flagstad, Billie Holiday, Fritz Kreisler, Mario Lanza, Frank Sinatra, Lawrence Tibbett, Helen Traubel, Healey Willan), des séries de récitals d'orgue de la Société Casavant (Glenn Gould y fait ses débuts comme organiste le 12 décembre 1945), de nombreuses émissions de la SRC et d'innombrables présentations de films et conférences. L'Eaton Auditorium accueille aussi l'Eaton Operatic Society, le Festival de musique Kiwanis, le Women's Musical Club of Toronto et la York Concert Society. La Canadian Opera Company et le Ballet national du Canada s'y produisirent plusieurs fois à leurs débuts. Vers la fin des années 1940, le musicien anglais bien connu William Glock le qualifie de l'une des deux meilleures salles de concert du Canada (l'autre étant la petite salle du Winnipeg Auditorium).

En 1951, des fauteuils fixes sont installés sur le plancher incliné, ce qui entraîne une baisse de la qualité acoustique. Avec la construction d'autres salles de concert à Toronto, l'Eaton Auditorium est de moins en moins utilisé au cours des années 1960 et 1970 avant de fermer complètement ses portes en 1976, peu avant la fermeture du magasin lui-même, le 5 février 1977. Lorsque le nouveau propriétaire, Toronto College Park Centre Ltd., entreprend la rénovation de l'immeuble, l'orgue est enlevé et la capacité réduite à 1000 sièges. Glenn Gould est le seul, à l'époque, à utiliser l'auditorium; il y enregistre de 1971 à 1981.

De 1931 à 1967, le gérant de l'auditorium est Paul Johnston, un New-Yorkais d'origine canadienne qui a été impresario avant d'être nommé responsable de la location. Il est remplacé par John P. Heffernan jusqu'à la fermeture du magasin de la rue College.

Depuis 1983
Les Friends of the Eaton Auditorium et des groupes locaux de conservation des monuments historiques s'opposent au plan de démolition du nouveau propriétaire. Cette bataille se prolonge sur près d'une décennie. En 1986, un jugement de la Cour suprême du Canada interdit la démolition de l'auditorium (désigné lieu historique national en 1983). Le 21 novembre 1989, la municipalité accepte un plan de rénovation de 12 millions de dollars qui, faute de fonds, se fait attendre de nombreuses années.

En 2001, les hommes d'affaires Jeffry Roick et Mark Robert, la société Conseillers immobiliers Great West Life (propriétaires de l'immeuble à partir de 1997), et les architectes torontois ERA Architects Inc. et Webb Zerafa Menkes Housden entament finalement les travaux de rénovation de l'Eaton Auditorium, lesquels s'élèvent à 8,5 millions de dollars. C'est le 1er mai 2003 que l'auditorium, nommé The Carlu en hommage à son concepteur original, ouvre de nouveau les portes. La salle de concert Carlu a une capacité de 1200 sièges (le plancher incliné est enlevé pendant les rénovations) et une chaîne audiophonique modernisée. André Laplante et le Toronto Mendelssohn Choir, entre autres, s'y sont produits depuis.

Bibliographie

George KIDD, « One tradition's uncertain future », The Telegram (Toronto, 16 juill. 1966).

Lynda HURST, « Eaton Auditorium: a future or just a past? », Toronto Star (16 août 1980).

Donald JONES, « Wrecker's hammer may toll for auditorium's golden jubilee », Toronto Star (6 sept. 1980).

Joan Parkhill BAILLIE, « Look at the Record: An Album of Toronto's Lyric Theatres 1825-1984 » (Oakville, 1985).

« A landmark in limbo », Maclean's (19 oct. 1987).

Alfred HOLDEN, « $5 million music hall restoration plan unveiled », Toronto Star (22 nov. 1989).

Jim WILKES, « Glenn Gould's favourite concert hall to reopen », Toronto Star (4 avril 2001).

James ADAMS, « Eaton Auditorium to spring back... », Globe and Mail (17 mai 2002).

Sheri CRAIG, « Thanks for the memories... », Canadian Interiors , vol. 40, no 3 (mai-juin 2003).

Archives de l'Ontario, registres de l'Eaton Auditorium.

Look at the Record.