Massey Hall

Parfois qualifié de « Carnegie Hall du Canada », Massey Hall est la salle de concert la plus ancienne et la plus vénérée au Canada. Elle a ouvert ses portes en 1894 et a abrité le Toronto Symphony Orchestra et le Toronto Mendelssohn Choir jusqu’en 1982. Site de nombreux événements et concerts historiques, elle a été choisie à plusieurs reprises comme meilleure salle de spectacle de plus de 1 500 places, et salle de spectacle de l’année par des associations de l’industrie musicale. Elle est un Lieu historique national et un site patrimonial de la Ville de Toronto. Elle est fermée pour deux ans depuis le 2 juillet 2018 afin de permettre des rénovations de 142 millions de dollars.



Views: Massey Hall by Google Maps

Les débuts

Le Massey Music Hall, comme on l’appellera jusqu’en 1933, est construit par l’industriel Hart Massey en mémoire de son fils Charles Albert Massey (voir Famille Massey). La salle est offerte à la Ville de Toronto afin de susciter « un intérêt pour la musique, l’éducation, la tempérance, l’industrie, la bonne citoyenneté, le patriotisme, la philanthropie et la religion ». Conçu par l’architecte canadien Sidney R. Badgely, installé à Cleveland, Massey Hall est construit en brique sous la supervision de l’architecte de Toronto George M. Miller au coût de 150 000 $. La décoration intérieure, de style néo-mauresque, s’inspire du Chicago Auditorium et du palais d’Alhambra à Grenade, en Espagne (voir Conception des théâtres jusqu’à 1950).

Massey Hall ouvre ses portes le 14 juin 1894 avec une représentation du Messie de Haendel par un chœur de 500 membres et les 70 musiciens du Grand Festival Orchestra, dirigés par Frederick Torrington. Parmi les places assises, on retrouve un orchestre, deux balcons, six loges privées, des loges de scène, et des gradins sur scène, pour une capacité totale de 3 500 places.

Jusqu’aux années 1920, lorsque d’autres villes commencent à ériger des salles de concert, Massey Hall demeure le seul édifice au Canada conçu expressément pour des représentations musicales. Il devient le siège du Toronto Mendelssohn Choir en 1895, héberge les premières représentations du Toronto Symphony Orchestra (TSO) de 1906 à 1918, et devient le siège permanent du TSO de 1923 à 1982.

Massey Hall
Massey Hall, 1910.

Utilisation

L’acoustique de la salle a été louangée par le public pour sa chaleur, et critiquée par les musiciens d’orchestre pour ses propriétés délusoires. (Un musicien du TSO a dit déjà que les interprètes ne pouvaient s’entendre clairement les uns les autres à cause de la réverbération, ce qui rendait la cohésion très difficile). Les principales utilisations de Massey Hall, soit les représentations du TSO et du Toronto Mendelssohn Choir, sont transférées à Roy Thomson Hall lorsque sa construction est complétée en 1982. « A Farewell Tribute to the Grand Old Lady of Shuter Street », de Johnny Cowell, est joué au cours du dernier concert du TSO à Massey Hall le 4 juin 1982.

Durant les années suivantes, le nombre d’événements au programme diminue, pour une moyenne de deux à trois par semaine. Le CJRT Orchestra y tient sa série de concerts annuels de 1982 à 1991, le Kitchener-Waterloo Symphony, avec Anton Kuerti, réalise une série de trois concerts en 1986, et Taflemusik y entreprend ses représentations annuelles du Messie en 1987. Cependant, les concerts rock finissent par représenter la part la plus importante des réservations de Massey Hall, avec des concerts de vedettes pop, d’ensembles ethniques, de chœurs et d’ensembles scolaires, et une variété d’événements communautaires.

Massey Hall
Massey Hall, 15 septembre 2013.

Administration

Le conseil de la Corporation of Massey Hall and Roy Thomson Hall administre les deux installations, qui continuent toutes deux à fonctionner sans la moindre subvention gouvernementale. La collection d’archives originales de documents, de photos et de programmes de Massey Hall est détruite par une inondation en 1943. Les documents contemporains de Massey Hall sont conservés dans les archives de Roy Thomson Hall.

Événements et concerts notables

Une sélection des événements les plus mémorables tenus à Massey Hall, « the Grand Old Lady of Shuter Street », comme l’a surnommé Vincent Massey en 1953) donne une idée de l’étendue de ses utilisations. On y retrouve des apparitions remarquables d’Ignacy Jan Paderewski (1896), Adelina Patti (1903), Dame Emma Albani (1903, 1906), Enrico Caruso (1908), Luisa Tetrazzini (1912), Amelita Galli-Curci (1917), Jascha Heifetz (1917, l’année de ses débuts à New York, encore adolescent) et Kreisler (1934), des discours de Winston Churchill (1900, 1901), Carrie Nation (1901), Nellie McClung (1919) et Lloyd George (1919), un concert du London Symphony Orchestra dirigé par Arthur Nikisch (1912), le mariage de l’athlète onondaga Tom Longboat (1908), un match de boxe d’exhibition avec Jack Dempsey (1919), et une représentation de The Dream of Gerontius d’Edward Elgar par le Sheffield Choir, dirigé par le compositeur (1911).

On y a présenté aussi des films, muets et parlants, des matchs de boxe réguliers, des visites de compagnies d’opéra, de ballet et de théâtre en tournée, des festivals de concerts de mai (commencés en 1894) par des chœurs d’école de Toronto, d’innombrables concerts de folk, de rock, de jazz, de musique chorale et symphonique, des séances d’enregistrements du Toronto Mendelssohn Choir pendant les années 1950, et des représentations des plus grands orchestres du monde, dont les philarmoniques de Berlin, de Vienne et de New York, les orchestres de Cleveland et Philadelphie, le Concertgebouw d’Amsterdam et le Royal Philharmonic de Londres.

1953 Jazz Concert
Max Roach, Dizzy Gillespie et Charlie Parker à Massey Hall le 15 mai 1953 (avec la permission de Canadian Press Images).

Oscar Peterson, et Glenn Gould, âgé de 13 ans, ont fait leurs débuts à Massey Hall à quelques semaines d’intervalle, en mars 1946. Un concert de jazz légendaire, tenu à Massey Hall le 15 mai 1953, a marqué l’occasion unique où Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Bud Powell, Charles Mingus et Max Roach ont joué ensemble (cet événement est considéré par certains comme le plus grand concert de jazz de l’histoire). En 1962, l’Orchestre symphonique de la SRC et le Festival Singers of Canada interprètent A Sermon, a Narrative and a Prayer et 8 Instrumental Miniatures de Stravinsky, sous la direction du compositeur. Le spectacle acoustique solo de Neil Young, le 19 janvier 1971, est endisqué en 2007 sous le nom Live at Massey Hall 1971 et devient l’album nº 1 au Canada.

Le 9 décembre 1973, Luciano Pavarotti fait ses débuts à Toronto devant une salle comble ayant payé un prix record de 50 $ par billet. Le 21 février 1974, Maria Callas et Giuseppe Di Stefano apparaissent dans le cadre de leur tournée d’adieu. En 1975, la salle est utilisée pendant une semaine pour le tournage d’un film sur Bob Dylan qui n’est jamais sorti en salles. En juin 1976, le trio rock canadien Rush enregistre son premier album live, All the World’s a Stage (1976), dont les ventes atteindront plus d’un million de copies.

Le concert de célébration du centenaire de l’édifice, le 14 juin 1994, met en scène le TSO, le Toronto Mendelssohn Choir, les chefs d’orchestre Mario Bernardi, Victor Feldbrill et Elmer Iseler, la contralto Maureen Forrester, la soprano Lois Marshall, le groupe folk-rock Blue Rodeo et l’humoriste Dave Broadfoot. Gordon Lightfoot, l’artiste ayant apparu le plus fréquemment dans l’histoire de la salle, célèbre son rétablissement de la maladie en mai 2005 en reprenant son concert régulier du printemps à Massey Hall (« le centre de mon univers en tant que musicien » dit-il), une tradition depuis 1967 pour le chanteur.

Gordon Lightfoot est aussi la vedette des célébrations du 124e anniversaire de Massey Hall. Celles-ci commencent le 14 juin 2018 avec des représentations de Jim Cuddy, Sarah Harmer, Buffy Saint-Marie, Joel Plaskett et Sam Roberts, tous accompagnés par le groupe Whitehorse. Le clou des célébrations sont les trois soirées de concert de Gordon Lightfoot jusqu’au 2 juillet, moment de la fermeture de l’édifice pour deux années de rénovations. 

Rénovations

Les premières modifications structurelles à Massey Hall sont entreprises en 1933. Le nombre de places assises est réduit aux 2 765 actuelles, à la suite de l’agrandissement du lobby et l’ajout du salon du balcon. Également en 1933, le nom populaire de l’édifice, Massey Hall, est officiellement adopté. Une deuxième rénovation, entreprise en 1948, abaisse la scène, et les planchers de bois de la scène, de la cave et de l’orchestre sont remplacés par du béton armé. En 1955, après qu’une grande pièce de plâtre soit tombée tandis que l’édifice était vide, le plafond est entièrement replâtré et renforcé avec un robuste treillis métallique. L’intérieur est rénové au début des années 1980, et l’air climatisé est installé en 1989, en prévision de sept mois de représentations de la comédie musicale Cats d’Andrew Lloyd Webber. Le bar salon Centuries est ouvert, dans la cave de l’édifice, en même temps que la vente d’alcool est introduite à l’occasion du 100e anniversaire en 1994.

En janvier 2012, MOD Developments Inc., de Toronto, annonce qu’elle fait don à la salle de concert d’une partie du terrain où elle compte construire un édifice de condominiums de 60 étages à usages multiples, Massey Tower, sur la rue Victoria. Adjacente au côté sud de Massey Hall, une construction de sept étages et de 4 800 pieds carrés contiendra un quai de chargement (ce que Massey Hall n’a jamais eu), un studio d’enregistrement des spectacles, des installations techniques, un espace de coulisses supplémentaire et une salle de spectacle de 500 places. Le bar Centuries, dans le sous-sol de l’édifice, sera aussi équipé d’une nouvelle scène permanente afin de créer un espace de spectacle de type café de style coffeehouse, portant à trois le nombre de salles de spectacles de Massey Hall. 

Ces rénovations, les plus importantes de l’histoire de Massey Hall, ont commencé en 2013. Elles font partie d’un projet de restauration de 142 millions de dollars financé par la Ville de Toronto, le gouvernement fédéral et des fonds privés, et conçu par le cabinet d’architectes KPMB. Afin de mener à bien cette restauration et modernisation complète de l’édifice, Massey Hall sera fermé pendant deux ans à partir du 2 juillet 2018. Plusieurs éléments de la conception originale de l’édifice, dont les 100 fenêtres de vitraux, ainsi que les ornements du plafond voûté et des murs extérieurs, seront restaurés. Les sièges seront remplacés, le dégagement pour les jambes sera augmenté et certaines lignes de visibilité seront améliorées (bien que les piliers resteront en place). Les sièges de la section centrale, au rez-de-chaussée, seront conçus pour pouvoir se dissimuler sous la scène afin de créer un espace d’admission générale. Le parquet de la scène installée en 1948 sera remplacé par un bois de couleur plus foncé.

Le grenier sera réaménagé pour recevoir de l’équipement d’éclairage et d’effets spéciaux, diversifiant ainsi les types de spectacles qui pourront y être présentés. L’acoustique sera améliorée en ajoutant des éléments acoustiques au mur et à la voûte opposés à la scène et à la voûte principale, et l’arrière des coussins des sièges sera perforé pour absorber le son. L’accessibilité de la salle sera aussi modernisée en ajoutant des ascenseurs, des salles de bains et des sièges accessibles à chaque étage. Le deuxième et le troisième étage communiqueront avec l’édifice de sept étages grâce à des corridors vitrés construits à l’extérieur de l’édifice. On estime qu’il faudra entre 18 et 24 mois pour réaliser les rénovations. La réouverture de Massey Hall est prévue pour l’automne 2020.

Massey Hall
Massey Hall à Toronto. Construit en 1894 et désigné un lieux historique nationaux en 1981. Photo du 5 mai, 2011.

Désignations et commémorations

Massey Hall a été nommé site patrimonial par la Ville de Toronto le 20 juin 1973 et désigné lieu historique national le 15 juin 1981.

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada a installé une plaque à l’extérieur de l’édifice en 1985 en l’honneur de Massey Hall, et une autre en 1989 en l’honneur de sir Ernest MacMillan. Une troisième plaque a été installée en 1994 pour commémorer le centenaire de l’édifice. On peut notamment y lire : « Depuis son ouverture en 1894, Massey Hall a été l’une des plus importantes institutions culturelles du Canada. […] Bien que critiquée pour son extérieur terne, la salle de concert s’est mérité une grande renommée pour son acoustique remarquable. »

John B. Withrow, fils d’un des premiers directeurs de Massey Hall, a écrit pour le périodique Bravo une série régulière d’articles, à partir de 1982, sur la longue et prestigieuse histoire de la salle de concert. Le livre de William Kilbourn, Intimate Grandeur: One Hundred Years of Massey Hall (1894-1994), a été publié en 1994.

Voir aussi : Toronto Feature: Massey Hall (en anglais seulement).

Une version de cet article a été publiée précédemment dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.