The Red River Valley

« The Red River Valley ». L'une des chansons folkloriques les mieux connues dans les provinces des Prairies. Également répandue aux É.-U., elle fut d'abord considérée comme une adaptation texane d'une chanson populaire de 1896, « In the Bright Mohawk Valley ».

The Red River Valley

« The Red River Valley ». L'une des chansons folkloriques les mieux connues dans les provinces des Prairies. Également répandue aux É.-U., elle fut d'abord considérée comme une adaptation texane d'une chanson populaire de 1896, « In the Bright Mohawk Valley ». Des recherches subséquentes menées par Edith Fowke révélèrent qu'elle était déjà connue dans quelque cinq provinces canadiennes avant 1896, et qu'elle avait probablement été composée à l'époque de la rébellion de la rivière Rouge de 1870. Le texte de sa version la plus connue est bref et non spécifique : un homme se fait demander de « se souvenir de la vallée de la rivière Rouge et de la jeune fille qui l'a aimé si sincèrement ». Des versions plus anciennes ont trait toutefois à une Amérindienne ou une Métisse pleurant le départ de son amant blanc, un militaire venu dans l'Ouest. Marius Barbeau fit paraître la chanson sous le titre de « Remember the Red River » dans son recueil Come A Singing! (Ottawa 1947). Un enregistrement par Joyce Sullivan fait partie de la série Chansons folkloriques du Canada : Collection du Centenaire (9-RCA et RCI CS-100, 5-ACM 39-CD). Leslie Bell en fit un arrangement pour choeur (Boddington 1952; enregistré sur RCI 33) et Alfred Kunz en prépara un pour harmonie de concert (A. Kunz 1982).


Lecture supplémentaire

  • Fowke, Edith. '''The Red River Valley'' re-examined,' Western Folklore, vol 23, Jul 1964