32 Short Films About Glenn Gould

Le film 32 Short Films About Glenn Gould (1993), réalisé par François GIRARD et écrit par Girard et Don MCKELLAR, offre 32 coups d'œil sur la vie du pianiste canadien Glenn GOULD.

32 Short Films About Glenn Gould

Le film 32 Short Films About Glenn Gould (1993), réalisé par François GIRARD et écrit par Girard et Don MCKELLAR, offre 32 coups d'œil sur la vie du pianiste canadien Glenn GOULD.

Ce film, qui n'est pas construit de façon linéaire, est constitué de 32 segments (référence au nombre de Variations Goldberg, l'interprétation la plus connue de Gould) dont chacun met en lumière une facette de la vie intérieure complexe de Gould. Les étranges relations de Gould avec ses amis, son obsession des longues conversations téléphoniques, ses idées sur la musique et la voix humaine sont quelques-uns des thèmes traités dans ce film. Plusieurs segments portent sur son célèbre documentaire radiophonique The Idea of the North.

Dans une autre séquence, Girard tente de reconstruire la symphonie abstraite du son humain et mécanique comme celle qui aurait pu frapper Gould à son entrée dans un relais-routier près de Toronto, un concept du son et de la musique qui est au centre de l'œuvre radiophonique de Gould. Un des « films courts » est une oeuvre d'animation de Norman MCLAREN sur une musique de Gould au piano en trame sonore.

Ce film marque un changement de style dans le cinéma semi-commercial canadien. Bien que les cinéastes canadiens David CRONENBERG, Atom EGOYAN et Patricia ROZEMA acquièrent une réputation mondiale dans les années 1980 et au début des années 1990, Girard abandonne la démarche narrative qui leur est propre et s'inspire plutôt de la riche tradition du FILM EXPÉRIMENTAL et de la vidéo. L'assemblage innovateur de fragments de films du cinéaste expérimental Arthur Lipsett peut avoir influé sur la structure du film de Girard, tout comme le minimalisme de Michael SNOW pourrait avoir inspiré la séquence formée uniquement de plans très serrés sur les marteaux de piano frappant les cordes. Dans ce film, cependant, Girard rend l'innovation formelle largement accessible en menant doucement le spectateur sur le sentier de la non-narrativité, assez proche de l'avant-garde.

La distribution de 32 Short Films About Glenn Gould, dans lequel Colm FEORE incarne le personnage de Gould dans une interprétation complexe et subtile, vaut au cinéma canadien une visibilité exceptionnelle sur les écrans du monde entier et les acclamations unanimes de la critique aux États-Unis et en Europe. Il s'attire également les éloges des critiques canadiens et remporte de nombreux prix Génie en 1993, dont celui du meilleur film.


Liens externes